Israël ne "négociera pas" avec les détenus Palestiniens en grève de la faim

Prisonniers palestiniens dans une prison israélienne
"Il s'agit de terroristes et d'assassins enfermés qui reçoivent ce qu'ils méritent"

Israël ne "négociera pas" avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim, a affirmé mardi à la radio militaire le ministre israélien de la Sécurité intérieure Guilad Erdan.

Plus d'un millier de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont entamé lundi une grève de la faim collective, un mouvement de protestation inédit depuis des années lancé par le terroriste palestinien Marwan Barghouthi, condamné à perpétuité plusieurs fois pour sa participation à des attentats terroristes qui ont couté la vie à de nombreux civils israéliens.

Cette grève de la faim vise à "mettre fin aux abus" de l'administration pénitentiaire israélienne, avait indiqué M. Barghouthi, dans une tribune envoyée au quotidien New York Times depuis sa prison de Hadarim, dans le nord d'Israël.

En mesure de rétorsion, il a été placé à l'isolement dans une autre prison, selon le ministre, soulignant que "l'appel à la grève de la faim est contraire au règlement" de la prison.

"Il s'agit de terroristes et d'assassins enfermés qui reçoivent ce qu'ils méritent et nous n'avons pas de raisons de négocier avec eux", a déclaré M. Erdan.

TAL COHEN (AFP/Archives)

Un porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne a confirmé que "près de 1.100 prisonniers" faisaient la grève de la faim depuis lundi et que ses services continueront de "sanctionner les grévistes".

Les prisonniers demandent entre autres des téléphones publics dans les prisons, des droits de visite élargis, la fin des "négligences médicales" et des mises à l'isolement, ainsi que l'accès à des chaînes télévisées et de la climatisation.

La présidence palestinienne a appelé le gouvernement israélien à répondre à ces demandes pour "la liberté et la dignité des prisonniers".

La dernière grève massive dans les prisons israéliennes remonte à février 2013, lorsque 3.000 Palestiniens avaient refusé de se nourrir, durant une journée, pour protester contre la mort en détention d'un des leurs.

Barghouthi, qui notamment a été reconnu coupable par un tribunal israélien d'avoir autorisé et organisé l'attaque du marché aux poissons de Tel-Aviv le 5 mars 2002, qui a coûté la vie à trois personnes, avait triomphé en décembre dernier à l'élection de la direction du Fatah avec 70% des voix exprimées au Comité central du parti palestinien réuni en congrès à Ramallah, apparaissant ainsi comme un successeur possible à Mahmoud Abbas.

Commentaires

(5)

Jusqu'à ce jours le service pénitencier a donner plus importance a ses prisonniers Palestiniens criminels, les visites aux prisonnier, même des Députés arabe,et ont s'est la site. Ils y avait été en prison ailleurs qu'Israel ils auraient vu comment ils seraient traité . qu'ils aille en Turquie et a près ils pourrons dire quelques choses. Se sont des criminels ils doivent être traité comme tel et severements.

Le ministre Guilad Erdan dit que le gouvernement ne discuteras , c'est a voir car plusieurs prisonniers ont fait la grève et ils ont été libérer alors je n'es pas trop confiance au Premier Ministre qui lui a pris la décision de les mettre dehors. Nous allons voir comment va se passer car pourquoi ce criminel Barghouthi a des innervions a des gens de l'exterieur? Espérons que ce Ministre dit vrai et que d'autres ne face pas pression sur le Premier Ministre.

troublion

bien au contraire prenez bien soins de ces terroristes , comme ils ont l'air de bien se porter, donc bien nourris, faites leur faire un régime drastique ,cela leur serait profitable !et aux finances d'Israël aussi !

Master

laisser les mourir cela , donnera un exemple aux autres terroristes , il y'aura moins de bouche à nourrir,les contribuables seront plus soulager . autrement, Israel perdrait sa face si elle se plierai à leurs exigences .

Zous716

Autant de fautes d'orthographe décrédibilisent le dernier message ...

8Article précédentLe prisonnier palestinien Marwan Barghouti transféré vers une autre prison
8Article suivantIsraël ne "négociera pas" avec les détenus Palestiniens en grève de la faim