Quantcast

Pour Netanyahou, "Israël a tout fait" pour éviter le conflit de l’été 2014

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
AMOS BEN-GERSHOM/GPO
"Eviter l'escalade n'est pas si simple, ces personnes [à Gaza] créent toujours une instabilité"

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré mardi qu'Israël a tout fait pour éviter le conflit à Gaza, lors d’un Comité consacré au rapport du contrôleur de l'Etat sur l’opération Bordure Protectrice de l’été 2014.

"Nous ne voulons pas la guerre dans le sud. Nous avons essayé d’éviter le conflit de toutes les manières possibles. Mais nous sommes confrontés à un ennemi vicieux et cruel", a affirmé Netanyahou.

"Le Hamas n'a atteint aucun de ses objectifs ces dernières années", a-t-il ajouté.

La présidente du Comité, la députée Karin Elharrar (Yesh Atid, centre) a ensuite rappelé les conclusions principales du rapport stipulant que le cabinet de sécurité israélien n'avait pas défini d'objectifs stratégiques pour les opérations, entravant ainsi la capacité de l'armée à se préparer face aux menaces.

"Eviter l'escalade n'est pas si simple, ces personnes [à Gaza] créent toujours une instabilité", a rétorqué Netanyahou, affirmant que l’enlèvement et le meurtre de trois adolescents israéliens n’a fait qu’augmenter considérablement les tensions entre israéliens et palestiniens.

Gil Cohen Magen pour AFP

Les trois jeunes avaient été kidnappés alors qu'ils faisaient de l'auto-stop près de Hébron pour rentrer chez eux. Leurs corps avaient été découverts dix-huit jours plus tard dans un champ. 

Netanyahou a ensuite précisé qu'après l'enlèvement des adolescents, l'armée israélienne a été chargée de "détruire l'infrastructure du Hamas en Judée et Samarie, ce qui a créé davantage d'instabilité avec Gaza et le Hamas".

La séance a été interrompue par le père de l'un des soldats tués durant Bordure protectrice, ce dernier fustigeant Netanyahou et plusieurs autres politiques, qu'il a accusés d'être responsables de la mort de son fils. Il a également demandé à Netanyahou "d’arrêter de mentir" et "de chercher des coupables" à ses manquements. Des commentaires auxquels le Premier ministre n'a pas répondu.

Le rapport du contrôleur de l'Etat, publié en février, dénonçait le manque de préparation des responsables politiques et militaires israéliens avant le conflit et l'impasse sur la menace des tunnels offensifs.

L’armée israélienne avait rapidement démenti ces accusations et indiqué avoir agi en concertation avec les responsables politiques.

La guerre de 2014 a coûté la vie à 2.251 personnes côté palestinien, dont 551 enfants, selon l'ONU. Côté israélien, 74 personnes, dont 68 soldats, ont été tués.

Commentaires

(2)

Tant qu'une décision, n'est prise,ont tournent en rond

Danstern

ce qui est tout à fait sur, c'est que la hamas et ses suiveurs ont tout fait pour déclencher un conflit.

8Article précédentL'ONU cherche à recruter des médecins israéliens pour ses missions de paix
8Article suivantDes Israéliens provoquent des prisonniers palestiniens en grève de la faim