Pas de résultats.

close

Oren Hazan, député du Likoud, apporte son soutien à Marine Le Pen

i24NEWS

clock 3 min

Le vice-président de la Knesset Oren Hazan
FacebookLe vice-président de la Knesset Oren Hazan

L'Etat hébreu boycotte officiellement le Front national en raison de ses propos et opinions antisémites

Le député israélien Oren Hazan, membre du parti Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou, a apporté mercredi son soutien à la candidate française d'extrême droite Marine Le Pen sur son compte Twitter.

"Madame Le Pen, au débat ce soir j'apporte mon soutien, aussi au second tour - pour la construction de l'avenir de la France", a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Twitter
TwitterOren Hazan

Les deux finalistes de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, vont se livrer ce soir devant des millions de téléspectateurs un duel déterminant, à quatre jours du second tour, une des dernières occasions de rallier les indécis ou les abstentionnistes.

Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay, en visite en Israël en janvier dernier, avait rencontré des membres de la communauté française ainsi que le président des Jeunes du Likoud David Shayan.

Bay ne s'était toutefois entretenu avec aucun membre du gouvernement ou député, et sa rencontre avec Shayan avait été des plus surprenantes au vu de la position d'Israël vis-à-vis du parti d'extrême droite.

En effet, l'Etat hébreu boycotte officiellement le parti fondé par Jean-Marie Le Pen en raison des propos et opinions antisémites de certains adhérents et responsables.

En France, plusieurs responsables au sein d'organisations et de communautés juives françaises se sont engagés mercredi sur le site de L'Express contre la candidate du Front national, réaffirmant quelles sont ses positions et celles des membres de son parti sur Israël et soulignant leurs propos antisémites et négationnistes.

Les sondages donnent Emmanuel Macron vainqueur le 7 mai, avec 59 ou 60% des voix, mais il a perdu un à cinq points dans les sondages depuis le premier tour, face à une adversaire très offensive. Et Marine Le Pen a engrangé le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan (4,7% des voix le 23 avril).