Quantcast i24NEWS - Attaque au couteau à Jérusalem: la policière blessée succombe à ses blessures

Attaque au couteau à Jérusalem: la policière blessée succombe à ses blessures

Hadas Malka, 23 ans, la policière tuée dans l'attaque au couteau le 16 juin 2017, faisait partie du corps des garde-frontières
Police
Agée de 23 ans, elle avait été évacuée à l'hôpital Hadassah dans un état critique

Une policière israélienne âgée de 23 ans a été tuée vendredi soir dans une attaque au couteau à la porte de Damas, une des entrées de la Vieille ville de Jérusalem.

Elle avait été grièvement blessée et immédiatement évacuée à l'hôpital Hadassah dans un état critique avant de succomber à ses blessures. Le Sergent-major Hadas Malka faisait partie du corps des garde-frontières.

Quatre autres personnes ont également été légèrement blessées lors de cette attaque.

Selon la police, deux terroristes palestiniens ont ouvert le feu sur un groupe de policiers qui ont riposté, tandis qu'un troisième a poignardé la policière à quelques mètres de là. Ils ont tous les trois été abattus.

Police

D'après le chef de la police de Jérusalem Yoram Halevy, les trois terroristes sont des Palestiniens du village de Deir Abu Mash'al, près de Ramallah en Cisjordanie.

Selon des informations du Shin Bet (Service de sécurité intérieure israélien), il s'agit de Mohamad Salah, 19 ans, Adel Hassan Ahmed Ankoush, 18 ans, et Osama Ahmed Moustafa, 19 ans. Les trois avaient déjà été impliqués dans le passé dans des "activités terroristes".

Suite à cet attentat, la police israélienne a bouclé le village et ne laisse passer les résidents seulement pour des raisons humanitaires.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a par ailleurs décidé d'annuler les autorisations de visite des familles palestiniennes en Israël.

L'attaque est survenue alors que des dizaines de milliers de Palestiniens de Jérusalem-Est et de Cisjordanie assistaient à des prières sur le site de la mosquée Al-Aqsa, à l'occasion du troisième vendredi du mois de jeûne du ramadan.

Israël a assoupli les restrictions d'entrée des Palestiniens de Cisjordanie en Israël pour le ramadan.

Mais "un grand nombre de jeunes (palestiniens) entrent (en Israël) sans permis, ils profitent du ramadan pour être à Jérusalem", a déclaré M. Halevy aux médias sur les lieux de l'attaque.

Commentaires

(6)

Il ne peut y avoir de tolérance vis a vis des palestiniens tant que des terroristes profitent des mesures d assouplissement Tolérance zéro : pas de liberté aux ennemis de la liberté !

" Mais un grand nombre de jeunes (palestiniens) entrent (en Israël) sans permis, ils profitent du ramadan pour être à Jérusalem". "Un grand nombre". Pourquoi ce pile ou face pris par Bibi ? On pert une soldate / soldat chaque semaine ? On en tue 10 fois plus. Et alors

Et alors. Cette barrière infranchissable, quand sera t elle finie ??? Bibi, tu joues à la roulette avec ta jeunesse juive, pour enrichir les patrons israéliens qui embauchent des palestiniens, à Jérusalem ou Eilat ou Tel Aviv. Le fric à faire entraîne (PLUS de) morts, jeunes, juifs... je suis écœuré que le mur ne soit pas CLAIREMENT hermétique !!

A bon, comme en France.... ils étaient connus des services !!!

Netanyaou est incompétent Il n'y a rien de plus à comprendre

Parce que Jérusalem est aussi au palestiniens !!!

8Article précédentRivlin appelle le monde à reconnaître la souveraineté d'Israël sur le Golan
8Article suivantL'émigration française en Israël: difficultés administratives et "aliyah Boeing"