Pas de résultats.

close

Israël: un résident de Lod touché à la tête par des jets de pierres cette semaine, a succombé à ses blessures

i24NEWS

clock 2 min

La police israélienne dans les rues du centre de la ville de Lod après que des synagogues et des voitures ont été brulés et des magasins vandalisés par des émeutiers arabes israéliens le 10 mai 2021
Yossi Aloni/Flash90La police israélienne dans les rues du centre de la ville de Lod après que des synagogues et des voitures ont été brulés et des magasins vandalisés par des émeutiers arabes israéliens le 10 mai 2021

"L'un en échange d'un autre, du sang en échange de sang"

Yigal Yehoshua, un résident de la ville de Lod (centre) âgé de 56 ans, a succombé à ses blessures lundi au Centre médical Shamir après avoir été ciblé par des pierres lancées par des émeutiers arabes alors qu’il roulait dans le centre ville à bord de son véhicule. 

Grièvement blessé à la tête, il a été amené d’urgence à l'hôpital et a été déclaré mort lundi. 

Peu avant l’incident, de fortes tensions agitaient déjà la ville mixte de Lod, notamment en raison de la mort de Moussa Hassouna, un arabe israélien qui a été abattu mardi dernier lors d'affrontements entre Arabes et Juifs

Après l'attaque contre M. Yehoshua, un jeune Arabe de Lod a déclaré à Haaretz que "c'est la vengeance du sang qu'ils cherchaient en échange de la mort d'Hassouna".

"L'un en échange d'un autre, du sang en échange de sang" a-t-il prévenu. 

Video poster

La police soupçonne que mardi dernier M. Hassouna a été touché par une balle tirée par un résident juif pendant que des manifestants arabes masqués lançaient des pierres et des bombes incendiaires. Ils vandalisaient également des biens à Lod. Le lendemain, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait décrété l'état d'urgence dans la ville

Quatre résidents de Lod ont été arrêtés. Ils étaient soupçonnés d'avoir causé la mort de M. Hassouna, mais tous ont été libérés jeudi. Ces derniers ont affirmé lors de l'interrogatoire qu'ils agissaient en état de légitime défense après que quelques jeunes hommes se soient approchés d'eux et aient tenté de leur faire du mal. Tous les quatre ont des licences d'armes à feu.