Tel-Aviv: des milliers de personnes à nouveau dans la rue contre le gouvernement

i24NEWS

3 min
Israelis take part in a demonstration under the name "March of Shame" to protest against government corruption and Prime Minister Benjamin Netanyahu on December 2, 2017 in Tel Aviv
Oren ZIV (AFP)Israelis take part in a demonstration under the name "March of Shame" to protest against government corruption and Prime Minister Benjamin Netanyahu on December 2, 2017 in Tel Aviv

"Netanyahou en prison!", "Nous sommes la majorité, la Knesset est corrompue, le pays s'éffondre!"

Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé pour le deuxième samedi consécutif à Tel-Aviv afin de "dénoncer la corruption du gouvernement".

Les participants se sont rassemblés à nouveau sur le large boulevard Rothschild, dans un des quartiers huppés de Tel-Aviv, brandissant des pancartes "Corrompus rentrez chez vous!", "Ni à droite, ni à gauche, tout droit!", "Avichai, réveille-toi!", ciblant également le procureur général Avishai Mandelblit.

L'un des organisateurs de la manifestation, Eldad Yaniv, a appelé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, à "rentrer chez lui".

"Rentrez chez vous! Ce soir, nous voulons dire à tous les politiciens que nous voulons un nouveau marché, nous ne voulons plus de politiciens au service des magnats des affaires, et qui prennent des pots de vin", a-t-il lancé.

"Nous voulons des politiciens qui rétablissent la justice, au sevice de nos intérêts, pour que les personnes handicapées ne soient plus obligées de vivre avec 2000 shekels par mois (500 euros), pendant que l'Etat dépense de l'argent pour des sous-marins corrompus!", a-t-il encore ajouté.

i24NEWS
i24NEWSThousands protest government corruption in Tel Aviv on Saturday, December 9, 2017

"Je suis venue parce que j'en ai assez", a déclaré une manifestante.

"Nous avons l'impression qu'il n'y a aucun contrôle public. L'opposition ne fonctionne pas, et le gouvernement croit qu'il peut faire ce qu'il lui plaît, nous voulons arrêter ça", a-t-elle martelé.

De nombreuses manifestations similaires avaient également lieu samedi soir dans tout le pays réunissant à chaque endroit des centaines de participants, comme à Haïfa, Afula, Rosh Pina, Naharyia (nord), Hadera, Netanya, Rehovot, Modi'in (centre), Jerusalem, Kiryat Gat and Be'er Sheva (sud).

"Netanyahou en prison!", "Nous sommes la majorité, la Knesset est corrompue, le pays s'éffondre!", scandaient-ils notamment à Haifa.

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants s'étaient déjà rassemblés samedi dernier à Tel-Aviv, pour une "marche de la honte", afin de protester contre la corruption du gouvernement.

Lundi, le Parlement israélien devait examiner en deuxième et troisième lectures un projet de loi, vu par les détracteurs de M. Netanyahou comme un moyen de le tirer d'affaire dans les enquêtes dont il fait l'objet.

Après la manifestation, la loi n'a finalement pas été présentée, et Netanyahou a annoncé qu'elle ne concernerait pas, comme cela devait être le cas, les enquêtes lancées contre lui.

Cet article a reçu 10 commentaires