Pas de résultats.

close

Israël/Coronavirus: de nouvelles restrictions sur les rassemblements pourraient être imposées

i24NEWS

clock 2 min

Le directeur général du ministère de la Santé, le Pr. Nachman Ash, lors d'une conférence de presse, à Jérusalem le 23 juin 2021
Yonatan Sindel/Flash90Le directeur général du ministère de la Santé, le Pr. Nachman Ash, lors d'une conférence de presse, à Jérusalem le 23 juin 2021

5.921 nouveaux cas ont été rapportés jeudi

Le directeur général du ministère de la Santé, le professeur Nachman Ash a déclaré jeudi que de nouvelles restrictions sur les rassemblements pourraient être envisagées en Israël, alors que les contaminations au coronavirus sont toujours élevées.

"Une limitation du nombre de personnes dans les événements devrait être à nouveau envisagée. Le cabinet coronavirus devrait se réunir prochainement et en discuter", a déclaré le professeur Nachman Ash.

"Je suis favorable à la réduction des grands rassemblements, y compris dans les stades de football, pour qu'il n'y ait pas plus de 400 personnes dans un endroit fermé et pas plus de 500 personnes en extérieur", a ajouté le directeur général du ministère de la Santé.

5.921 nouveaux cas ont été rapportés jeudi. 723 personnes sont toujours dans un état grave dont 195 sous respirateurs artificiels.

Video poster

Dans les hôpitaux, certains malades du coronavirus ne sont pas hospitalisés dans les unités prévues à cet effet par manque de place et sont redirigés vers d'autres services.

"La détresse est particulièrement visible au sein des équipes médicales en soins intensifs. Le personnel est limité et le nombre de personnes dans un état grave augmente. Si les contaminations se poursuivent, nous devrons prendre des décisions. Je rappelle également l'importance de la vaccination, alors que la grande majorité des cas graves sont des gens non vaccinés," a déclaré Nachman Ash. 

"Nous avons également remarqué que des gens arrivent trop tard à l'hôpital. Si vous restez à la maison, c'est pire. Venez dès que vous vous sentez mal car les traitements administrés seront plus simples et il y aura suffisamment de personnel", a-t-il ajouté.

7.592 personnes sont décédées des suites du coronavirus depuis mars 2020.