Pas de résultats.

close

Le discours "vide" de N. Bennett à l'ONU dénoncé par le Likoud, critiqué par les partenaires de gauche

i24NEWS

clock 3 min

Sur cette photo fournie par son bureau, le Premier ministre Naftali Bennett s'adresse à l'Assemblée générale des Nations Unies le 27 septembre 2021, au siège de l'ONU à New York.
Avi Ohayon / GPOSur cette photo fournie par son bureau, le Premier ministre Naftali Bennett s'adresse à l'Assemblée générale des Nations Unies le 27 septembre 2021, au siège de l'ONU à New York.

Le parti Meretz déplore l'omission des Palestiniens lors de son allocution

Le discours du Premier ministre Naftali Bennett à l'ONU lundi a été vivement critiqué par les partis d'opposition de droite comme de gauche.

Le Likoud de l'ancien Premier ministre Benyamin Netanyahou, le plus grand parti d'opposition, a fustigé le discours de M. Bennett à l'Assemblée générale des Nations Unies, qualifiant le Premier ministre d'avoir tenu des "propos vides de sens".

Video poster

Le parti a accusé le gouvernement de ne pas prendre de mesures pour freiner l'épidémie actuelle de COVID-19.

Le Likoud a également critiqué M. Bennett pour avoir vanté le gouvernement qu'il dirige comme un modèle d'"unité" : "Depuis quand un Premier ministre israélien place-t-il les questions de politique interne en tête de l'ordre du jour d'un forum international ?"

Il a également qualifié les propos du Premier ministre sur l'Iran de "vides", car il "a promis de ne pas mener une lutte mondiale contre l'accord nucléaire et a soumis notre activité opérationnelle à une coordination préalable avec les Américains".

"Bennett a montré aujourd'hui comment le monde voit un politique israélien inexpérimenté qui n'a que six sièges à la Knesset", poursuit le communiqué du Likoud.

La députée Aida Touma-Sliman de la Liste arabe unifiée a attaqué le discours après que M. Bennett n'a pas du tout mentionné les Palestiniens, affirmant que cela démontre que le gouvernement actuel "poursuit l'approche de Benyamin Netanyahou".

"Dissimulation de l'occupation et de l'existence du peuple palestinien, revendications de la supériorité morale d'Israël et bellicisme contre l'Iran. Ce sont les principes qui guident le gouvernement de droite de Netanyahou, et ils guident aussi le gouvernement de Bennett", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Pendant ce temps, le parti de gauche Meretz, membre du gouvernement actuel, a critiqué "le manque de concentration sur les Palestiniens" lors de l'allocution.

Video poster

"Nous, au Meretz, sommes en fait très intéressés par les Palestiniens", a assuré le parti dans un communiqué.

"Nous continuerons à travailler à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement pour faire pression en faveur d'une solution à deux États et rétablir les liens avec l'Autorité palestinienne. Ignorer les Palestiniens signifie poursuivre l'annexion rampante et se précipiter vers un État binational", a ajouté le parti Meretz.

Le gouvernement israélien actuel, dirigé par Bennett, est composé d'un éventail de partis de tous les horizons politiques. 

"Il y a environ 100 jours, mes partenaires et moi avons formé un nouveau gouvernement en Israël. Ce qui a commencé comme un accident politique peut maintenant devenir un objectif. Et ce but est l'unité", a-t-il affirmé dans son discours de lundi.