Pas de résultats.

close

Israël/Covid: rentrée des classes sous haute tension et menaces de grèves

i24NEWS

clock 3 min

Des élèves se rendent à l'école lors de la rentrée scolaire à Jérusalem le 1er septembre 2020
Yossi Zamir/Flash90Des élèves se rendent à l'école lors de la rentrée scolaire à Jérusalem le 1er septembre 2020

Quelque 500.000 kits de dépistage rapide n'avaient pas encore été collectés par les parents mardi

Les garderies d'enfants ont rouvert ce mercredi au lendemain des vacances de Souccot, mais avec un retard de plusieurs heures alors que les éducateurs protestaient contre de graves pénuries de personnel et des salaires jugés trop bas.

Les garderies gérées par les organismes Wizo, Na'amat, Emunah et d'autres, qui prennent en charge quelque 50.000 enfants, ne prévoyaient d’ouvrir qu'à 10 heures du matin, et ce jusqu’à vendredi inclus. Elles ont par ailleurs menacé d'une grève illimitée à partir de dimanche, à moins que leurs revendications ne soient prises en compte.

Video poster

Les écoles, qui rouvrent jeudi, sont également confrontées à de nombreuses incertitudes par rapport aux directives du gouvernement concernant les tests de dépistage des élèves, et les nouvelles règles du passeport vert applicables aux enseignants.

À partir de dimanche, plus d'un million d'Israéliens n’ayant pas reçu la troisième dose de vaccin se verront effectivement privés de pass sanitaire, incluant près de la moitié des enseignants du pays, selon une estimation du Syndicat des enseignants d'Israël.

Le directeur du syndicat des enseignants du secondaire, Ran Erez, a envoyé une lettre urgente au Premier ministre Naftali Bennett, lui réclamant un délai de deux mois pour permettre aux professeurs d'obtenir leurs injections de rappel et de se conformer aux nouvelles directives du passeport vert.

Il a également indiqué que la décision du gouvernement de suspendre la rémunération des enseignants non vaccinés et refusant de se faire tester serait contestée devant les tribunaux, et qu’elle pourrait donner lieu à d’amples mouvements de grève. 

Le retour à l'école des enfants de moins de 12 ans s’annonce également compliqué en raison de l’imposition de nouvelles règles relatives aux tests.

Ces élèves devront en effet présenter un test négatif pour être autorisés à entrer dans leur établissement, selon une décision du cabinet annoncée la semaine dernière.

Les tests rapides peuvent être effectués à la maison avec des résultats obtenus en moins de 15 minutes. Selon la nouvelle mesure - approuvée par le procureur général - les parents ou tuteurs sont invités à récupérer un kit de test sur les sites de distribution du Magen David Adom, puis à signer des attestations indiquant que les tests se sont révélés négatifs.

Cependant, à la date de mardi, quelque 500.000 kits n'avaient pas encore été collectés, a rapporté le site d'information Walla, ceci alors que 40% des infections environ sont dues aux enfants de moins de 12 ans, selon les dernières données du ministère de la Santé.

La réglementation a toutefois été légèrement assouplie dimanche, les responsables gouvernementaux déclarant que les enfants qui se sont rétablis du Covid-19 au cours des six derniers mois seront exemptés de l'obligation de présenter un test antigénique négatif.