Pas de résultats.

close

Le premier vol commercial direct entre Bahreïn et Israël atterrira à Tel-Aviv jeudi

i24NEWS

clock 3 min

Les drapeaux d'Israël, de Bahreïn, et des Emirats arabes unis accrochés sur le premier vol en partance vers Abou Dhabi le 18 octobre 2020
Ronen Zvulun/Pool Photo via APLes drapeaux d'Israël, de Bahreïn, et des Emirats arabes unis accrochés sur le premier vol en partance vers Abou Dhabi le 18 octobre 2020

Les vols entre Bahreïn et Israël auront lieu deux fois par semaine, les lundis et jeudis

Le tout premier vol commercial direct reliant Bahreïn à Israël doit atterrir jeudi après-midi à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

L’arrivée de l’avion affrété par Gulf Air, la compagnie aérienne nationale bahreïnie, est prévue pour 12h15. Elle donnera lieu à une cérémonie en présence de hauts responsables de l'industrie aéronautique. 

L'événement marquera ainsi le lancement de la liaison bihebdomadaire de Gulf Air entre les deux pays, qui sera effectuée par la nouvelle flotte Airbus de la société.

Ces vols, d’une durée de deux heures et 50 minutes, auront lieu les lundis et jeudis entre Tel-Aviv et Manama, la capitale de Bahreïn. Les prix des billets démarreront à 550 dollars (471 euros) environ aller-retour.

"Nous sommes ravis d'annoncer le lancement de notre liaison Manama-Tel Aviv dans le cadre des relations historiques établies l’année dernière entre Bahreïn et Israël", a déclaré le PDG par intérim de Gulf Air, le capitaine Waleed Al-Alawi. 

"En tant que transporteur national du royaume de Bahreïn, nous sommes très fiers de soutenir nos dirigeants et notre pays dans leur engagement pour préserver la paix et la prospérité dans la région. Nous espérons que ce n'est que le début du développement de nouvelles opportunités", a-t-il ajouté.

Le lancement de cette ligne, prévu initialement en juin, avait dû être retardé en raison du durcissement des restrictions de voyage liées à la pandémie. 

El Al et les autres compagnies aériennes israéliennes n'ont pas encore annoncé de liaisons vers Bahreïn.

Les vols vers Dubaï aux Emirats arabes unis - avec lesquels l’Etat hébreu a également normalisé ses relations dans le cadre des accords d’Abraham - ont commencé en novembre dernier, tandis qu'une route directe vers Abou Dhabi a été lancée en avril. 

En juillet dernier, El Al et Israir ont toutes deux lancé leurs premiers vols vers Marrakech, au Maroc, quatrième pays musulman à avoir annoncé la normalisation de ses relations avec Israël l’année dernière.

En octobre 2020, une délégation de responsables israéliens et américains s'était rendue à Bahreïn depuis Tel Aviv pour signer un accord formalisant ces relations diplomatiques, via le premier vol direct entre les deux pays. 

Les relations commerciales entre Israël et Bahreïn se sont intensifiées depuis la signature des accords d'Abraham, mais à un rythme toutefois moins soutenu qu’avec les Émirats arabes unis.

Les échanges commerciaux entre les deux pays sont ainsi passés de zéro à quelque 300.000 dollars (257.000 euros) au cours des sept premiers mois de 2021, contre plus de 600 millions de dollars (514 millions d’euros) avec les Émirats arabes unis au cours de la même période, selon les données du Bureau central des statistiques israélien.

On s'attend à ce que de nombreux Israéliens utilisent Bahreïn comme destination de transit pour atteindre d'autres destinations plus populaires comme les Philippines, les Maldives ou le Sri Lanka.

Video poster