Pas de résultats.

Covid-19: la 3e dose du vaccin Pfizer réduit le risque de maladie grave et d'hospitalisation de plus de 90% (étude israélienne)

i24NEWS

2 min
Centre de vaccination du service de santé Clalit, le 7 octobre 2021 à Jérusalem
Olivier Fitoussi/Flash90Centre de vaccination du service de santé Clalit, le 7 octobre 2021 à Jérusalem

Ce rappel est également efficace pour réduire de 81% la mortalité liée au Covid-19

La dose de rappel du vaccin Pfizer contre le coronavirus réduit de 92% le risque de maladie grave, a révélé une étude israélienne publiée vendredi dans la revue médicale Lancet.

Cette recherche menée par le service de santé israélien Clalit, financée par la faculté de médecine de l’université Harvard a été effectuée auprès de 728.321 personnes ayant reçu une troisième dose de vaccin, et d'un groupe témoin d'un nombre similaire ayant été vacciné d'une seconde dose au moins 5 mois plus tôt.

L'analyse montre par ailleurs qu'une dose de rappel du vaccin Pfizer réduit de 93% le risque d'hospitalisation, le service de santé ayant enregistré 231 personnes hospitalisées du groupe témoin contre 29 patients vaccinés trois fois.

Selon les résultats, ce rappel est également efficace pour réduire de 81% la mortalité liée au Covid-19, sept décès ont été recensés parmi les personnes ayant été vaccinées 3 fois, contre 44 parmi celles qui n'avaient reçu que deux injections.

Video poster

"Jusqu'à présent, l'une des principales raisons de l'hésitation à vacciner d'une troisième dose a été le manque d'informations sur l'efficacité du vaccin", a remarqué le professeur Ben Rice de l'Université Harvard. 

"Cette étude épidémiologique rigoureuse fournit des informations fiables sur l'efficacité du rappel", a-t-il souligné.

Israël a été le premier pays à vacciner sa population d'une troisième dose. A ce jour, près de 4 millions d'Israéliens ont reçu une dose de rappel contre le coronavirus, soit plus de 42% de la population totale.