Pas de résultats.

close

Les Palestiniens ayant reçu leur 3è dose en Cisjordanie pourront recevoir un "passeport vert" israélien

i24NEWS

clock 2 min

Des travailleurs palestiniens reviennent d'Israël à un poste de contrôle près de la ville palestinienne de Nilin, en Cisjordanie, le 3 mai 2020.
Flash90Des travailleurs palestiniens reviennent d'Israël à un poste de contrôle près de la ville palestinienne de Nilin, en Cisjordanie, le 3 mai 2020.

En mars dernier, l'Etat hébreu a vacciné environ 120.000 travailleurs palestiniens avec le vaccin Moderna

Les travailleurs palestiniens qui reçoivent leur vaccin de rappel anti-Covid en Cisjordanie pourront recevoir des passeports verts pour entrer en Israël, a déclaré mercredi un responsable de la sécurité au Jerusalem Post.

En mars dernier, Israël a vacciné environ 120.000 travailleurs palestiniens - 90.000 travaillant en Israël et les autres en Cisjordanie - avec deux injections du vaccin anti-Covid Moderna. 

Mais six mois plus tard, lorsqu'Israël a modifié les critères de vaccination et exigé que toute personne entrant dans le pays devait avoir reçu une dose de rappel, ces travailleurs ont perdu leurs laissez-passer.

Le ministère israélien de la Santé a indiqué être disposé à mener une nouvelle campagne pour inoculer la dose de rappel aux travailleurs palestiniens, bien qu'au sein de l'appareil sécuritaire, on estime que cela n'est pas nécessaire, car les Palestiniens ont aujourd'hui suffisamment de vaccins pour mener leur propre campagne.

Video poster

Selon un responsable, cité par le Jerusalem Post, les Palestiniens vivant en Cisjordanie "ne manquent pas de vaccin. Quiconque veut se faire vacciner peut se faire vacciner".

Les Palestiniens ont reçu des millions de doses de vaccins par le biais du programme COVAX de l'Organisation mondiale de la santé, en plus des dons provenant directement de pays amis. Certains des vaccins ont été envoyés en Cisjordanie et d'autres à Gaza.

Selon Reuters, près de 3 millions de doses de vaccins COVID ont été administrées jusqu'à présent, et environ 32 % de la population éligible ont reçu deux doses.

En août dernier, le New York Times a confirmé que les Palestiniens avaient suffisamment de doses à administrer, soulignant cependant que les autorités avaient du mal à "persuader la majorité de la population de se faire vacciner."

Le taux d'infection est actuellement relativement faible dans les territoires, avec moins de 200 nouvelles contaminations quotidiennes signalées.