Israël/Plantation d'arbres dans le Néguev: heurts entre policiers et émeutiers bédouins pour la deuxième nuit consécutive

i24NEWS

2 min
Des Bédouins protestent dans le village de Sa'we al-Atrash, dans le sud d'Israël, dans le désert du Neguev, contre un projet de boisement du Fonds national juif (JNF), le 12 janvier 2022.
AHMAD GHARABLI / AFPDes Bédouins protestent dans le village de Sa'we al-Atrash, dans le sud d'Israël, dans le désert du Neguev, contre un projet de boisement du Fonds national juif (JNF), le 12 janvier 2022.

Les agents ont arrêté six suspects et la situation est "sous contrôle", selon la police

Quelque 200 émeutiers bédouins ont affronté mercredi les forces de l'ordre israéliennes, pour la deuxième nuit consécutive, qui ont tenté de les disperser avec des grenades assourdissantes dans le Néguev, au milieu des protestations contre les travaux forestiers.

Les agents ont arrêté six suspects et la situation est "sous contrôle", selon la police.

La police a également annoncé l'arrestation d'un autre suspect dans la ville de Tel Sheva et a indiqué que des pierres ont été lancées sur une voiture circulant sur la route 25, causant des dommages au véhicule, mais ne faisant aucun blessé.

Le gouvernement israélien a tenté d'apaiser les tensions avec la minorité bédouine à propos d'un projet de boisement dans le désert du Néguev, qui s'impose comme un test clé pour la fragile coalition au pouvoir. 

Les Bédouins s'opposent au boisement de terrains par le Fond national juif (FNJ), un organisme relevant de l'Organisation sioniste mondiale et qui gère notamment les forêts en Israël.

Video poster

Ce projet, dénoncent-ils, revient à une "prise de contrôle" par le gouvernement de terres qu'ils estiment être les leurs, et constitue donc "un obstacle" à leur lutte pour une reconnaissance officielle de leurs villages par l'Etat. 

Le chef de file du parti arabe Raam, Mansour Abbas, grand défenseur de la cause bédouine et soutien essentiel de la coalition au pouvoir, a prévenu que son parti ne voterait pas avec le gouvernement sans l'arrêt des boisements et le début d'un processus de reconnaissance formelle des communautés bédouines.

Plus de 250.000 Bédouins vivent dans le désert du Néguev.

Cet article a reçu 14 commentaires