Israël: B. Netanyahou craint une éventuelle peine de prison malgré les pourparlers sur l'accord de plaidoyer (média)

i24NEWS

2 min
L'ancien Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou au Parlement israélien le 10 novembre 2019
Yonatan Sindel/Flash90L'ancien Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou au Parlement israélien le 10 novembre 2019

"Netanyahou a décidé de passer un accord et d'accepter l'essentiel de la demande du procureur général"

L'ancien Premier ministre israélien et chef de l'opposition Benyamin Netanyahou craint que même la signature d'un accord de plaidoyer dans son procès pour corruption en cours ne le conduise en prison, selon un reportage de Channel 12.

Les pourparlers entre M. Netanyahou et les procureurs auraient repris mercredi, mais le chef de l'opposition craint que la signature d'un accord de plaidoyer admettant la fraude et l'abus de confiance n'entraîne une peine de prison, au lieu d'un simple travail d'intérêt général, si les juges le décident.

Video poster

L'ancien ministre Stas Misezhnikov avait été condamné à 15 mois de prison après avoir signé un accord de plaidoyer admettant fraude et abus de confiance.

"Netanyahou a décidé de passer un accord et d'accepter l'essentiel de la demande du procureur général", a affirmé un associé anonyme de l'ancien Premier ministre à Channel 12, faisant référence à la désignation de "turpitude morale".

Benyamin Netanyahou a toutefois minimisé les rumeurs selon lesquelles il avait décidé de signer un accord de plaidoyer.

L'ex-Premier ministre est accusé d'avoir reçu des cadeaux de riches personnalités, d'avoir tenté de s'assurer une couverture favorable auprès du plus grand quotidien payant israélien, le Yediot Aharonot, et d'avoir favorisé un magnat des télécoms dans un but similaire.

Cet article a reçu 7 commentaires