Israël: une vertèbre humaine préhistorique découverte lors de fouilles dans la vallée du Jourdain

i24NEWS

2 min
Site archéologique d'Ubeidiya, Israël
Emil Alagem/Israel Antiquities AuthoritySite archéologique d'Ubeidiya, Israël

Selon les chercheurs la vertèbre appartenait à un enfant de 6 à 12 ans

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'Université Bar-Ilan, de l'Ono Academic College, de l'Université de Tulsa et de l'Autorité des antiquités d'Israël, présente une vertèbre humaine vieille de 1,5 million d'années, découverte dans la vallée du Jourdain en Israël. 

Selon la recherche publiée dans la revue Scientific Reports, l'ancienne migration humaine de l'Afrique vers l'Eurasie n'était pas un événement ponctuel mais s'est produite par vagues.

Selon des preuves fossiles et des recherches sur l'ADN, l'évolution humaine a commencé en Afrique il y a environ six millions d'années. 

Il y a environ deux millions d'années, les anciens humains ont commencé à migrer d'Afrique vers l'Eurasie, un processus connu sous le nom de "Out of Africa". Ubeidiya, situé dans la vallée du Jourdain près du kibboutz Beit Zera, est l'un des endroits où les chercheurs ont récolté des preuves archéologiques de cette dispersion.

Le site d'Ubeidiya est le deuxième site archéologique le plus ancien en dehors d'Afrique et a été fouillé par plusieurs expéditions dirigées par le professeur M. Stekelis, le professeur O. Bar-Yosef et le professeur E. Tchernov entre 1960 et 1999. 

"En raison de la différence de taille et de forme des vertèbres d'Ubeidiya et de celles trouvées en République de Géorgie, nous avons maintenant des preuves réelles de la présence de deux vagues de dispersion distinctes", a déclaré le Dr Alon Barash de la Faculté de médecine Azrieli de l'Université Bar-Ilan.

"L'analyse que nous avons menée montre que la vertèbre d'Ubeidiya appartenait à un jeune de 6 à 12 ans, grand pour son âge. Si cet enfant avait atteint l'âge adulte, il aurait mesuré plus de 1.80 mètre," a affirmé le Pr Ella Been, paléoanthropologue à la Faculté des professions de la santé du Collège universitaire d'Ono et experte en évolution vertébrale.

 

Cet article a reçu 3 commentaires