La vitamine D est bénéfique pour lutter contre le Covid-19 (étude israélienne)

i24NEWS

3 min
Un membre du personnel porte un équipement de sécurité dans le service Covid de l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 27 décembre 2021.
Olivier Fitoussi/Flash90Un membre du personnel porte un équipement de sécurité dans le service Covid de l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 27 décembre 2021.

Le manque de vitamine D augmente de manière significative les niveaux de danger

Des scientifiques israéliens ont affirmé avoir rassemblé les preuves les plus convaincantes à ce jour qu'une augmentation des niveaux de vitamine D peut aider les patients atteints du coronavirus à réduire le risque de maladie grave ou de décès.

Les chercheurs de l'université Bar Ilan et du Galilee Medical Center affirment que cette vitamine a un impact si fort sur la gravité de la maladie qu'ils peuvent prédire comment les gens se comporteraient en cas d'infection en se basant uniquement sur leur âge et leur taux de vitamine D.

Le manque de vitamine D augmente de manière significative les niveaux de danger, concluent-ils dans une recherche publiée jeudi dans la revue PLOS One.

L'étude se fonde sur des recherches menées au cours des deux premières vagues du virus en Israël, avant que les vaccins ne soient largement disponibles, et les médecins ont souligné que les suppléments vitaminiques ne remplaçaient pas les vaccins, mais constituaient plutôt un moyen d'empêcher la chute des niveaux d'immunité.

La carence en vitamine D est endémique au Moyen-Orient, y compris en Israël, où près de quatre personnes sur cinq ont une carence en cette vitamine, selon une étude de 2011. 

En prenant des suppléments avant l'infection, les chercheurs ont toutefois constaté que les patients pouvaient éviter les pires effets de la maladie.

"Nous avons trouvé remarquable, et frappant, de voir la différence dans les chances de devenir un malade grave quand on manque de vitamine D par rapport à quand on n'en manque pas", a déclaré le Dr Amir Bashkin, un endocrinologue qui faisait partie de l'équipe de recherche.

Il a noté que son étude a été menée avant l'apparition d'Omicron, mais a déclaré que le coronavirus ne change pas assez fondamentalement entre les variants pour annuler l'efficacité de la vitamine D.

"Ce que nous observons lorsque la vitamine D aide les personnes atteintes d'infections est le résultat de son efficacité à renforcer le système immunitaire pour faire face aux agents pathogènes viraux qui attaquent le système respiratoire", a-t-il déclaré au Times of Israel. "Ceci est aussi pertinent pour Omicron que pour les variants précédents".

Les autorités sanitaires d'Israël et de plusieurs autres pays ont recommandé des suppléments de vitamine D en réponse à la pandémie de coronavirus, bien que les données sur son efficacité ont été rares jusqu'à présent.

Cet article a reçu 6 commentaires