Israël se prépare à la signature d'un accord sur l'Iran "spectaculairement mauvais" la semaine prochaine

i24NEWS

3 min
Le négociateur en chef du nucléaire iranien, Ali Bagheri Kani à Vienne le 27 décembre 2021.
ALEX HALADA / AFPLe négociateur en chef du nucléaire iranien, Ali Bagheri Kani à Vienne le 27 décembre 2021.

L'accord relancé ne tiendra pas compte des progrès réalisés par Téhéran

Israël se prépare à ce que les puissances mondiales et l'Iran parviennent à un accord la semaine prochaine sur le programme nucléaire de la République islamique, a rapporté vendredi la télévision israélienne, malgré les efforts de Jérusalem pour faire pression contre un retour conjoint américano-iranien au respect de l'accord multilatéral.

Israël s'est opposé à l'accord initial, officiellement connu sous le nom de plan d'action global conjoint, lorsqu'il a été signé en 2015. Jérusalem a soutenu la décision de l'ancien président Donald Trump de retirer les États-Unis de l'accord en 2018 et de lancer une campagne de "pression maximale" contre l'Iran, ce qui a conduit Téhéran à accélérer ses travaux nucléaires en violation du JCPOA.

Citant un responsable israélien de la sécurité dont l'identité n'a pas été révélée, Channel 13 a rapporté que si Israël considérait que l'accord initial était mauvais, l'accord révisé qui se dessine est "spectaculairement mauvais", car il ne tient pas compte des progrès réalisés par l'Iran depuis.

Video poster

La source a également indiqué que l'Iran ne sera pas tenu de détruire ses centrifugeuses avancées, dans le cadre du nouvel accord. Téhéran devra réduire ses niveaux d'enrichissement d'uranium, mais il a déjà développé sa capacité d'enrichir à des niveaux élevés. 

Le pays sera également contraint de cesser de produire de l'uranium métal, un élément crucial du processus d'enrichissement. Toutefois, la source a noté que la République islamique dispose désormais des connaissances nécessaires pour pouvoir fabriquer ces matériaux à l'avenir.

"En substance, c'est un accord qui laisse l'Iran comme un État du seuil nucléaire", selon le responsable sur Channel 13.

Selon le rapport, l'administration de Joe Biden a affirmé à Israël que Donald Trump a permis à l'Iran de devenir un "État du seuil nucléaire" en termes de production d'uranium et qu'un échec de la relance de l'accord - comme l'espère Jérusalem - laisserait à Téhéran suffisamment de matériel nécessaire pour une bombe en quelques semaines, plutôt qu'en quelques mois.

Cet article a reçu 22 commentaires