Israël a tenté de renvoyer des Ukrainiens non-juifs arrivés sur son sol

i24NEWS

2 min
Des manifestants protestent contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel-Aviv, le 24 février 2022
JACK GUEZ / AFPDes manifestants protestent contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel-Aviv, le 24 février 2022

Ces personnes ne sont pas considérées par Israël comme des réfugiés

Israël a tenté de renvoyer en Europe 14 des 70 Ukrainiens arrivés dans le pays ces derniers jours, affirmant qu'ils n'étaient pas éligibles à la loi du retour, selon une information communiquée lundi.

Ces 14 personnes, dont une mère et sa jeune fille, ont été embarquées sur un vol pour la Roumanie, avant d'être finalement autorisées à rester dans le pays après des pressions exercées sur le gouvernement, d’après Channel 12.  

Selon la loi israélienne, seules les personnes considérées comme juives par la loi juive ainsi que leurs enfants, petits-enfants et conjoints sont éligibles à la citoyenneté. 

Si ce groupe d’Ukrainiens a été autorisé à rester, la ministre de l'Intérieur Ayelet Shaked a ordonné qu'ils versent au gouvernement une caution de plusieurs milliers de shekels afin de s'assurer qu'ils partent dans les trois mois, selon les informations relayées.

Une source gouvernementale a indiqué à Channel 12 que ces personnes n’étaient pas considérées par Israël comme des réfugiés, du fait de leur droit à séjourner dans n'importe quel pays d'Europe.

Israël n’a que rarement accordé le statut de réfugié à des non-Juifs dans le passé.

Des dizaines de milliers de demandeurs d'asile ukrainiens étaient déjà venus en Israël après la guerre de 2014 avec la Russie. La plupart ont essayé de rester en obtenant le statut de réfugié, mais celui-ci ne leur a été que rarement accordé.

Parallèlement, la ministre de l’Intérieur a émis des directives ce mardi afin de faciliter l’obtention de la citoyenneté israélienne pour les Ukrainiens considérés comme juifs selon les critères instaurés par l’Etat hébreu. 

Video poster

  

Cet article a reçu 13 commentaires