Israël: au moins 5 morts dans un attentat à Bnei Brak

i24NEWS

3 min
Attentat à Bnei Brak, Israël, le 29.03.22
Avshalom Sassoni/Flash90Attentat à Bnei Brak, Israël, le 29.03.22

Le niveau d'alerte de la police est au plus haut depuis la guerre avec Gaza en mai dernier

Au moins 5 personnes ont été tuées dans un attentat à l'arme automatique à Bnei Brak mardi soir près de Tel-Aviv en Israël.

Le terroriste a ouvert le feu sur des personnes assises à l'extérieur d'une épicerie à Bnei Brak puis a continué à tirer sur plusieurs autres personnes dans une rue à la frontière entre Bnei Brak et Ramat Gan.

L'une des personnes décédées était un policier Arabe israélien qui a neutralisé le terroriste avant de décéder de ses blessures. 

Une autre victime était un jeune étudiant d'école talmudique, qui a été tué à bout portant devant sa femme enceinte et son bébé dans une poussette.

Des effectifs de police importants ont été mobilisés dans la zone des fusillades, à la recherche d'éventuels complices.

Le terroriste était un Palestinien de 27 ans originaire de la région de Jénine en Cisjordanie. Il travaillait illégalement en Israël et avait déjà été arrêté et emprisonné dans l'unité du Fatah à la prison de Ksiot par le passé. Il était affilié au Jihad islamique.

Les factions palestiniennes ont salué l'attentat tandis que des "célébrations" étaient organisées par des Palestiniens à Jérusalem-Est.

La police a relevé son niveau d'alerte au plus haut depuis l'opération "Bordure protectrice" en mai dernier où les terroristes de Gaza avaient tiré plus de 4.300 roquettes sur Israël.

Video poster

Un deuxième terroriste aurait été appréhendé par les forces de sécurité sur place tandis qu'un troisième serait en fuite.

"C'est une soirée triste et très difficile. Israël est au milieu d'une dangereuse vague de terrorisme que nous n'avons pas vue depuis de nombreuses années. J'adresse mes condoléances aux familles des personnes tuées et je prie pour la guérison des blessés. Nous devons agir rapidement pour restaurer la paix et la sécurité des citoyens," a déclaré le chef de l'opposition Benyamin Netanyahou.

Le Premier ministre Naftali Bennett réunira le cabinet de sécurité mercredi matin pour une évaluation de la situation alors que trois attentats ont frappé Israël en une semaine, faisant 11 morts au total.

Deux policiers des frontières ont été tués dimanche à Hadera et 4 personnes ont été tuées mardi dernier à Beersheva, dans deux attentats islamistes.

Cet article a reçu 45 commentaires