Israël: Raam gèle temporairement son adhésion à la coalition en marge des tensions sur le mont du Temple

i24NEWS

2 min
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le chef du parti Raam, Mansour Abbas au Parlement israélien, à Jérusalem, le 4 novembre 2021
Yonatan Sindel/Flash90Le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le chef du parti Raam, Mansour Abbas au Parlement israélien, à Jérusalem, le 4 novembre 2021

Il s'agit d'une disposition coordonnée avec Naftali Bennett visant à empêcher une rupture définitive

Le parti islamiste Raam, membre du gouvernement, a temporairement gelé dimanche son adhésion à la coalition dans un contexte de pression croissante à la suite des affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens sur le mont du Temple.

Selon des sources citées dimanche par WallaNews, il s'agit d'une disposition en rigueur pour les deux prochaines semaines coordonnée avec le chef du gouvernement Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, visant à atténuer la pression sur le parti, ainsi qu'à empêcher une rupture définitive.

Video poster

Le parti islamiste a fustigé les forces de sécurité israéliennes pour les violences sur le lieu saint dans la vieille ville de Jérusalem, et l'un des colistiers menaçait de quitter le gouvernement, qui a déjà perdu au début du mois sa majorité au Parlement après le départ surprise d'une députée de droite.

Le président de Raam, Mansour Abbas, avait cependant minimisé une telle perspective et lancé des appels répétés au calme.

Cette décision intervient après une réunion du conseil religieux de la faction, habilité à recommander ou à ordonner aux législateurs de quitter la coalition.

La Knesset (Parlement israélien) est actuellement en congé parlementaire, et doit reprendre ses activités le 8 mai.

Cet article a reçu 11 commentaires