Quantcast i24NEWS - Yesh Atid gagne en popularité après le vote du projet de loi interdisant l'ouverture des commerces à Shabbat (sondage)

Yesh Atid gagne en popularité après le vote du projet de loi interdisant l'ouverture des commerces à Shabbat (sondage)

Israeli Financial Minister Yair Lapid addresses the Hungarian Parliament, telling his father's story of surviving the Holocaust
AFP
Le sondage porte aussi sur la manière dont les Israéliens perçoivent l'enregistrement de Yaïr Netanyahou

Yesh Atid, le parti centriste du député Yair Lapid, obtiendrait 27 sièges au Parlement israélien (la Knesset) si des élections parlementaires avaient lieu aujourd'hui, contre 11 actuellement, dépassant ainsi le Likoud de Benyamin Netanyahou qui chuterait de 30 à 22 sièges, selon un sondage Ma'ariv publié vendredi.

Loi sur la fermeture des commerces à Shabbat

La hausse dans les sondages de la faction politique centriste peut s'expliquer par les questions relatives à la religion et l'Etat ces dernières semaines, notamment avec le vote du projet de loi visant à interdire l'ouverture des commerces de proximité le jour du Shabbat, adopté le 8 janvier dernier.

Le projet de loi devrait être soumis en deuxième et troisième lecture à la Knesset.

Le parti ultra-orthoxe Shas, à l'origine de ce projet de loi, n'obtiendrait que 4 sièges en cas d'élections (contre 7 actuellement), dépassant à peine le seuil électoral permettant la formation d'un groupe parlementaire.

L'Union Sioniste chuterait de 24 à 14 sièges, suivie de Bayit Yehudi qui passerait de 18 à 13 membres, puis de la liste conjointe qui compterait 11 sièges (en perdant deux), et enfin Koulanou qui recueillerait 9 sièges au lieu de ses 10 actuels.

Pour le reste, le Judaïsme uni de la Torah obtiendrait 8 sièges, Meretz 7 et Yisrael Beytenu 5.

La majorité des citoyens (62%) s'opposent au projet de loi visant la fermeture des commerces de proximité le jour de Shabbat, alors que 20% la soutiennent.

Parmi les personnes laïques, 87% s'y opposent et 6% soutiennent ce projet de loi. Chez les personnes qui se disent traditionnelles 64% sont contre et 21% y sont favorables. Plus d'un quart (27%) des sionistes religieux sont contre la nouvelle loi, tandis que 46% y sont favorables. Enfin, 12% de la communauté des ultra-orthodoxes s'y opposent, tandis que 65% le soutiennent.

Le scandale de l'enregistrement de Yair Netanyahou

Le sondage portait également sur l'enregistrement audio, révélé lundi soir par Channel 2, d'une conversation entre Yaïr Netanyahou, fils du Premier ministre Benyamin Netanyahou, et l'un de ses amis, le fils de Kobi Maïmon, l'un des hommes les plus riches d'Israël, datant de 2015.

Dans cet enregistrement, Yaïr Netanyahou parle de strip-teaseuses et de prostituées en langage vulgaire : "Mon père a fait gagner 20 milliards de dollars au tien, tu peux bien me donner 400 shekels", dit-il à Nir Maïmon.

Yaïr Netanyahou fait ici référence à un important accord pour l'exploitation des champs gaziers découverts en Méditerranée au large d'Israël. Le père de Nir Maïmon est un actionnaire de premier plan d'Isramco, l'une des compagnies exploitant ces champs gaziers.

Lorsqu'il a été demandé s'il était approprié de diffuser un tel enregistrement, 44% des sondés ont répondu non et 40% oui.

Parmi les électeurs de droite 58% ont déclaré qu'il n'aurait pas dû être diffusé, mais seulement 32% des électeurs du centre-gauche étaient d'accord.

28% des sondés ont répondu que le plus dérangeant dans cet enregistrement audio était que Yaïr a utilisé un chauffeur et un garde du corps fournis par le gouvernement pour sa sortie nocturne, 24% ont dénoncé en priorité le fait qu'il traite les femmes comme des objets, 16% ont parlé de l'accord gazier et 10% de la visite d'un club de strip-tease.

Une majorité claire des personnes interrogées (62%) ont déclaré que le public ne devrait pas financer la sécurité des enfants du Premier ministre, qui comprend une voiture et un chauffeur. Parmi les électeurs du Likoud, la plupart (52%) soutiennent sa sécurité personnelle, contre 24% dans l'ensemble de la population.

Le sondage a été mené en ligne par Panels Politics mercredi parmi un panel de 572 personnes interrogées et comprend une marge d'erreur de 4,3%.

Commentaires

(2)

Aujourd'hui même si Yesh Atid gagnait les élections, je ne pense pas qu'il puisse arriver à une coalition lui permettant de gouverner et c'est bien dommage.

La gaucherie anti judéité paumée, pro partage

8Article précédentA Jérusalem, un bijou d'architecture à la mémoire des soldats morts
8Article suivantManifestation de soutien à une activiste palestinienne détenue par Israël