Israël: des traces de salmonelle dans une trentaine d'échantillons de produits Strauss (ministère)

i24NEWS

2 min
Strauss a émis un rappel pour la majorité des produits appartenant à sa gamme de collations au chocolat "Elite" suite à la découverte de salmonelles sur la chaîne de production d'une usine de Galilée le 25 avril 2022
Avshalom Sassoni/Flash90Strauss a émis un rappel pour la majorité des produits appartenant à sa gamme de collations au chocolat "Elite" suite à la découverte de salmonelles sur la chaîne de production d'une usine de Galilée le 25 avril 2022

L'audit mené à l'usine Strauss "a révélé des lacunes importantes dans la conduite de l'entreprise"

21 cas d'infection due à la salmonelle ont été signalés, soupçonnés d'être liés à la consommation de chocolat Strauss-Elite, parmi eux, six personnes ont été hospitalisées, a indiqué dimanche le ministère israélien de la Santé.

Le ministère a dans le même temps précisé qu'il ne s'agissait pas de chiffres alarmants ni d'une épidémie généralisée.

Mais selon cette source, des traces de salmonelle ont été identifiées dans une trentaine d'échantillons, parmi quelque 300 prélèvements réalisés jusqu'à présent sur des produits de l'usine.

Or l'audit mené à l'usine Strauss "a révélé des lacunes importantes dans les procédures et la conduite de l'entreprise", a souligné le ministère.

"Il apparaît notamment que des pigeons sont entrés dans l'usine, et que des travaux de maintenance ont été effectués en parallèle de la fabrication du chocolat", a-t-il été noté, "sans tenir compte des risques potentiels pouvant affecter le processus de production et le contrôle qualité de l'usine".

Concernant les oiseaux, "l'usine a informé que le problème avait été résolu immédiatement et que les services d'une société chargée de les chasser avaient été commandés".

"Au cours de l'audit du ministère de la Santé, il est par ailleurs apparu qu'un client avait signalé à l'usine des valeurs d'indicateurs de salmonelle supérieures à la norme autorisée dans le liquide chocolaté, mais la plainte n'a pas été traitée comme requis et aucun test n'a été effectué", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

"Une défaillance matérielle a également été constatée dans le processus de décongélation de la matière grasse laitière du chocolat et que celle-ci n'a pas été effectuée selon les instructions de décongélation et de stockage du fabricant, ce qui pourrait entraîner une contamination", a-t-il été ajouté.

L'usine devrait apporter ses réponses aux conclusions du rapport dans les 14 prochains jours.

Cet article a reçu 3 commentaires