Israël: "nous donnons tout pour l'Etat mais ne recevons rien en retour" (chef des Druzes)

i24NEWS

2 min
Le président israélien Isaac Herzog (L), Sheikh Moafek Tarif (C) et le ministre israélien de la Défense Benny Gantz célèbrent la fête druze de Ziyarat al-Nabi Shu'ayb au tombeau de Jethro près de Tibériade, Israël, le 25 avril 2022.
Elad MalkaLe président israélien Isaac Herzog (L), Sheikh Moafek Tarif (C) et le ministre israélien de la Défense Benny Gantz célèbrent la fête druze de Ziyarat al-Nabi Shu'ayb au tombeau de Jethro près de Tibériade, Israël, le 25 avril 2022.

"La situation des villages druzes est vraiment mauvaise"

Le chef des Druzes en Israël, Sheikh Mowafaq Tarif a évoqué dans une interview à la radio les liens entre le pays et sa communauté.

Tarif a fait référence à la situation de la communauté druze et a soulevé des allégations contre l'attitude des gouvernements israéliens à travers les générations envers sa communauté, qui, selon lui, n'a pas changé jusqu'à aujourd'hui.

"Nous maintiendrons le lien entre les Druzes et l'Etat d'Israël. Nous sommes des Israéliens fiers de l'être, mais malheureusement l'État et les gouvernements successifs n'ont presque rien fait pour la communauté druze," a-t-il déploré.

Video poster

"D'un côté, nous donnons tout pour l'État et de l'autre, nous ne recevons presque rien. La situation des villages druzes est vraiment mauvaise et les chefs des autorités druzes ont également des difficultés," a-t-il poursuivi.

"La communauté druze a éduqué des hommes et des femmes qui peuvent occuper n'importe quelle position, mais malheureusement ils sont encore loin d'obtenir de bons postes et d'être intégrés dans la société", a-t-il ajouté.

"Malheureusement, la jeunesse druze qui sert le pays et termine trois ans de service découvre que 'l'autre' prend les bonnes places et qu'elle est laissée pour compte," a-t-il conclu.

Près de 120.000 Druzes vivent en Israël.

Cet article a reçu 5 commentaires