Israël: N. Bennett aurait rejeté la demande de l'Ukraine d'avancer ou d'annuler les cérémonies du Jour de la Victoire

i24NEWS

2 min
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett lors d'une cérémonie au mont Herzl, le 10 mars 2022
Photo by Alex Kolomoisky/POOLLe Premier ministre israélien Naftali Bennett lors d'une cérémonie au mont Herzl, le 10 mars 2022

Le Jour de la Victoire, célébré en Russie le 9 mai, est la fête laïque la plus importante du pays

Le Premier ministre Naftali Bennett aurait rejeté une demande de l'Ukraine d'annuler ou d'avancer un événement marquant le "Jour de la Victoire" en Israël, selon Channel 12.

Le jour de la Victoire, célébré en Russie le 9 mai pour commémorer la capitulation de l'Allemagne nazie face aux troupes alliées, est la fête laïque la plus importante du pays.

Israël organise également des événements ce jour-là pour les immigrants de Russie et des anciens pays soviétiques, parmi lesquels des vétérans militaires. 

La cérémonie principale du Jour de la Victoire en Israël se tient au cimetière national du mont Herzl à Jérusalem, un événement auquel les émissaires des anciennes républiques soviétiques et d'autres pays qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale sont toujours invités.

L'ambassadeur d'Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, et le président ukrainien Volodymyr Zelensky ont transmis des messages à Naftali Bennett lui demandant d'organiser l'événement le 8 mai à l'instar des pays européens ou de l'annuler, d'après Channel 12. 

Le ministère israélien de l'Intégration a déclaré plus tôt cette semaine que la cérémonie au mont Herzl et tous les autres événements auraient lieu comme prévu le 9 mai, tandis que certaines informations précisaient qu'aucun dignitaire étranger n'y avait été invité cette année.

Ce développement survient alors que les liens entre Jérusalem et Moscou se sont tendus la semaine dernière, après les déclarations du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, affirmant qu'Adolf Hitler "avait du sang juif".

Depuis, le président russe Vladimir Poutine s'est excusé auprès d'Israël pour ces déclarations, lors d'une conversation téléphonique avec Naftali Bennett.

Cet article a reçu 3 commentaires