Israël a obtenu des images de scanner du corps de la journaliste (média)

i24NEWS

2 min
Des affiches montrant Shireen Abu Akleh et l'inscription en arabe "l'icône des médias palestiniens, la couverture continue, au revoir Shireen" dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 11 mai 2022.
AP Photo/Nasser NasserDes affiches montrant Shireen Abu Akleh et l'inscription en arabe "l'icône des médias palestiniens, la couverture continue, au revoir Shireen" dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 11 mai 2022.

"Aucune conclusion ne peut être tirée des données", selon les spécialistes

Des responsables de la sécurité ont réussi jeudi à obtenir des images de scanner du corps de la journaliste Shireen Abu Akleh, dans le but de tirer des conclusions indépendantes sur les circonstances de sa mort à Jénine, a révélé jeudi soir le radiodiffuseur Kan.

Channel 11 a révélé que les responsables de la sécurité ont consulté des professionnels spécialisés dans l'imagerie qui ont affirmé qu'il n'est pas possible de tirer des conclusions à partir des données.

Video poster

Même après que les Palestiniens ont annoncé qu'ils refuseraient d'impliquer Israël dans l'enquête, les responsables de l'administration Biden ont continué à faire pression. 

Israël a affirmé à l'administration américaine que sans la coopération palestinienne et le transfert de la balle, il est presque impossible de découvrir la vérité et nous ne saurons peut-être jamais qui a tiré sur la journaliste.

"Nous avons expliqué aux Américains le contexte de l'incident et leur avons proposé de participer à l'enquête conjointe. Aux États-Unis, ils soutiennent une enquête dans laquelle les parties seront impliquées - pour le moment, les Palestiniens agissent unilatéralement", a souligné l'ambassadeur d'Israël aux États-Unis, Mike Herzog lors d'une interview accordée à Reshet Bet.

Selon Channel 12, l'enquête militaire en cours se concentre sur un incident particulier parmi le flot d'échanges de tirs entre les troupes de Tsahal et les terroristes armés palestiniens.

Cet incident particulier "a eu lieu à environ 150 mètres de l'endroit où se trouvait la journaliste qui a été touchée par des tirs et tuée".

Channel 12, qui ne cite pas de source, a également indiqué qu'Israël a demandé à l'Autorité palestinienne le casque qu'elle portait afin de pouvoir l'analyser, mais que Ramallah a refusé.

Cet article a reçu 18 commentaires