Israël: 1.800 objets anciens rares dérobés ont été retrouvés au domicile d'un résident de Modiin

i24NEWS

2 min
Illustration-Ancienne cruche d'argile découverte dans la région de Qumran dans le sud d'Israël
Amir Ganor/Israel Antiquities AuthorityIllustration-Ancienne cruche d'argile découverte dans la région de Qumran dans le sud d'Israël

Le suspect se serait livré au commerce d'objets sans permis

Environ 1.800 pièces de monnaie, des tablettes d'argile et des anneaux anciens qui ont été dérobés sur des sites antiques du pays ont été saisis au domicile d'un résident de Modiin dans le centre d'Israël, a annoncé l'Autorité des antiquités.

La personne est soupçonnée d'avoir voulu vendre les antiquités de valeur à l'étranger, rapporte Channel 12.

Les pièces de monnaie en argent datent de la période perse, de la période hasmonéenne - et de l'époque de la Grande Révolte. 

Le butin comportait également des pièces portant le nom du chef de la révolte de Bar Kochba, des bijoux, des timbres et une ancienne figurine en bronze.

La perquisition au domicile du suspect a été menée sur ordre d'un juge suite à des soupçons selon lesquels l'homme se livrait au commerce d'antiquités sans permis. Les objets seraient issus de fouilles illégales sur des sites à travers le pays.

L'Autorité des antiquités a déclaré que lors de son interrogatoire, l'homme a admis avoir fait du commerce illégal, avoir fait passer des centaines de pièces de monnaie à l'étranger et avoir acheté des pièces illégales dans les territoires puis de les avoir fait entrer en Israël en violation de la loi.

L'Unité de prévention des antiquités a déclaré que "dans les semaines à venir, l'enquête sera élargie pour interroger ceux qui ont fourni les pièces au suspect."

A l'issue de l'enquête, l'affaire sera transférée au Bureau juridique de l'Autorité des antiquités d'Israël, pour examiner le dépôt d'un acte d'accusation à son encontre.

Cet article a reçu 1 commentaires