Une avancée israélienne pourrait conduire à un traitement unique contre le VIH

i24NEWS

2 min
Coloration des cellules modifiées qui sécrètent l'anticorps contre le VIH
Tel Aviv UniversityColoration des cellules modifiées qui sécrètent l'anticorps contre le VIH

Des chercheurs d'Israël et des États-Unis ont collaboré à l'étude

Des chercheurs israéliens ont testé avec succès une nouvelle technologie qui pourrait ouvrir la voie à un traitement unique pour les patients atteints du VIH.

Pour la première fois au monde, les scientifiques ont pu fabriquer des globules blancs de type B à l'intérieur du corps afin que le patient puisse sécréter des anticorps anti-VIH.

L'étude de l'Université de Tel-Aviv a été publiée dans la revue Nature. Des chercheurs d'Israël et des États-Unis ont collaboré.

Les animaux testés dans l'étude avaient tous dans leur sang de grandes quantités d'anticorps qui neutralisent le VIH après avoir reçu le traitement.

"Jusqu'à présent, seuls quelques scientifiques avaient été capables de concevoir des cellules B à l'extérieur du corps, et dans cette étude, nous avons été les premiers à le faire dans le corps tout en faisant en sorte que ces cellules génèrent les anticorps souhaités", a déclaré l'un des principaux auteurs de l'étude, le Dr Adi Barzel.

Le virus VIH provoque la maladie du Sida en attaquant et en affaiblissant le système immunitaire.

L'édition génétique a été réalisée avec une technologie appelée CRISPR.

"Nous avons développé un traitement innovant qui peut vaincre le virus avec une injection unique, pouvant apporter une amélioration considérable de l'état des patients", a assuré M. Barzel.

Cet article a reçu 3 commentaires