Uber va de nouveau tenter de s'implanter en Israël

i24NEWS

2 min
Un véhicule Uber circulant dans le quartier de Manhattan le 20 juin 2015 à New York
Spencer Platt (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)Un véhicule Uber circulant dans le quartier de Manhattan le 20 juin 2015 à New York

La différence notoire par rapport aux autres pays est que les conducteurs seront des chauffeurs de taxi

Le géant américain Uber a annoncé dimanche une nouvelle tentative pour se réimplanter en Israël, après un premier essai infructueux. 

La seule différence notoire par rapport aux autres pays où opère la société de chauffeurs privés, est que les conducteurs israéliens seront des chauffeurs de taxis. 

Le puissant syndicat israélien des chauffeurs de taxis est en effet parvenu à imposer cette condition à l'implantation d'Uber dans le pays. L'autre raison de cette particularité locale est que les autorités ont interdit à des particuliers de prendre des passagers dans leur véhicule par crainte d'actes terroristes. 

"Nous ouvrons aujourd'hui une nouvelle page en Israël dans la coopération avec les taxis, qui peut et doit être une alternative aux déplacements en véhicule privé. Nous allons fournir aux voyageurs un service de niveau international et leur proposer des prix très intéressants", a indiqué Gony Noy, la nouvelle directrice générale d'Uber Israël. 

Video poster

La société s'engage également à ce que les chauffeurs gagnent bien leur vie, en les exonérant notamment de toute commission à payer afin d'être répertoriés sur l'application Uber, au contraire des applications classiques de taxis qui leur imposent des commissions annuelles. 

Dans un premier temps, les services Uber ne seront disponibles qu'à Jérusalem et Tel-Aviv ainsi que pour les trajets jusqu'à l'aéroport. 

Des milliers de chauffeurs ont déjà été embauchés par la société afin de satisfaire la demande.    

Cet article a reçu 1 commentaires