Yaïr Lapid salue l'arrivée de Carrefour en Israël qui aura selon lui "un impact positif sur le coût de la vie"

i24NEWS

3 min
Une enseigne Carrefour à Bruxelles en Belgique, le 24 février 2010
AP Photo/Virginia MayoUne enseigne Carrefour à Bruxelles en Belgique, le 24 février 2010

"Ce gouvernement croit en la concurrence et en l'ouverture des marchés"

L'arrivée de la chaîne de supermarchés française Carrefour en Israël aura un effet positif sur le coût de la vie dans le pays, a affirmé dimanche le Premier ministre israélien Yaïr Lapid.

"Nous nous attendons à ce que d'autres la suivent", a ajouté le Premier ministre lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, soulignant que l'ouverture de la chaîne de supermarchés française "réduirait le coût des produits de base".

Video poster

"Il n'est pas possible que dans un pays riche il y ait des citoyens qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts", a-t-il poursuivi.

Yaïr Lapid a souligné que le gouvernement soutenait la concurrence, avertissant que "quiconque augmente les prix de manière irresponsable est susceptible de se lever le matin et de se retrouver face à une concurrence inattendue". "Ce gouvernement croit en la concurrence et en l'ouverture des marchés et il n'hésitera pas à agir", a-t-il encore dit.

Peu de temps avant la déclaration du chef du gouvernement, la chaîne internationale de supermarchés néerlandaise SPAR a annoncé qu'elle ouvrirait elle aussi des succursales en Israël.

Ces derniers mois, l'augmentation du coût de la vie en Israël a déclenché des manifestations dans le pays. 

Israël est l'un des pays où le coût de la vie est le plus élevé, avec des prix globaux en hausse de 1,2 % par mois en moyenne depuis février 2021, selon un rapport du Bureau central des statistiques publié en avril.

Carrefour devrait ouvrir ses premiers magasins d'ici la fin de cette année. D'ici là, certains de ses produits sont déjà en vente dans la chaîne de supermarchés israélienne Yeinot Bitan.

D'après les premières données, il semble toutefois que le géant français de la grande distribution ait cédé à la tentation de s'aligner sur ses concurrents en Israël, en décidant de pratiquer des prix nettement plus élevés que ceux de ses magasins français, ce que beaucoup considèrent d'ores et déjà comme une déception. 

Cet article a reçu 22 commentaires