Israël/Tensions dans le Sud: B. Gantz promet que les menaces du Jihad islamique seront "éliminées"

i24NEWS

3 min
Le ministre de la Défense Benny Gantz s'exprime lors d'une conférence de presse au Commandement sud de Tsahal, dans la ville de Beer-sheva, dans le sud d'Israël, le 5 août 2022.
Flash90Le ministre de la Défense Benny Gantz s'exprime lors d'une conférence de presse au Commandement sud de Tsahal, dans la ville de Beer-sheva, dans le sud d'Israël, le 5 août 2022.

"Votre temps est compté"

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a averti vendredi le Jihad islamique palestinien qu'Israël prendrait des mesures si le groupe terroriste ne revenait pas sur ses intentions de mener des attaques pour venger l'arrestation de son chef en Cisjordanie.

Les tensions autour de la bande de Gaza se sont intensifiées après l'arrestation de Bassam Saadi à Jénine, lundi soir. Depuis lors, les Forces de défense israéliennes ont renforcé leurs effectifs et fermé les routes le long de la frontière par crainte d'une attaque imminente de missiles guidés antichars ou de tireurs d'élite par le Jihad islamique. Ces mesures de sécurité ont placé les résidents des communautés frontalières en état de confinement.

Video poster

"À nos ennemis en général et aux dirigeants du Hamas et du Jihad islamique, je le dis explicitement : "Votre temps est limité. La menace sera éliminée d'une manière ou d'une autre", a déclaré M. Gantz lors d'une conférence de presse au commandement sud de l'armée à Beer-Sheva.

Benny Gantz a affirmé que le groupe terroriste tenait les citoyens de Gaza "en otage", car en raison de leurs menaces, le passage d'Erez - utilisé par des milliers de Palestiniens chaque jour - reste fermé.

"Quiconque prive 14.000 travailleurs de leurs moyens de subsistance, fait pourrir des produits agricoles aux points de passage et provoque une pénurie d'électricité et de nourriture, nuit avant tout aux habitants de Gaza et en portera la responsabilité", a-t-il souligné.

Les médias palestiniens, citant le responsable du côté gazaoui du poste frontière de Kerem Shalom, ont indiqué que six camions de carburant seraient acheminés plus tard dans la journée de vendredi pour éviter que la seule centrale électrique de Gaza ne s'arrête. 

Cet article a reçu 14 commentaires