Israël: le ministre israélien de la Défense approuve la mobilisation de 25.000 réservistes

i24NEWS

3 min
Le ministre israélien de la Défense approuve la mobilisation de 25.000 réservistes, le 5 août 2022
IDF SpokesmenLe ministre israélien de la Défense approuve la mobilisation de 25.000 réservistes, le 5 août 2022

Il s'agit notamment "de renforcer le commandement sud, la défense aérienne, et le front intérieur"

L'armée israélienne a annoncé qu'elle allait procéder à une large mobilisation de soldats réservistes peu après avoir mené vendredi des frappes aériennes contre le groupe terroriste palestinien Jihad islamique à Gaza, dans le cadre d'une opération d'élimination.

Il s'agit "de renforcer le commandement sud, la défense aérienne, le commandement du front intérieur, et le nombre de soldats et d'officiers", a-t-il été indiqué dans un communiqué.

Cette mobilisation se fait selon un avis exceptionnel avec l'approbation du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, qui a approuvé le recrutement de 25.000 réservistes en fonction des besoins opérationnels.

Lors de cette "attaque préventive" contre le Jihad islamique, l'un de ses chefs a été éliminé. Tayssir Al-Jabari était un haut responsable de l'organisation et commandant de la région nord de la bande de Gaza. "Il a planifié de nombreuses attaques contre Israël", a précisé vendredi Tsahal dans un communiqué.

Selon un responsable militaire israélien ,"15 terroristes ont été tués lors de ces frappes", qui pour l'heure se poursuivent et l'Etat hébreu s'attend à des tirs de roquettes depuis Gaza vers le centre d'Israël, notamment sur Tel Aviv.

Le ministère de la Santé à Gaza a de son coté fait état de dix morts, dont une enfant et de 55 blessés.

"L'ennemi sioniste a commencé cette agression et doit s'attendre à ce que nous nous battions sans relâche (...) Il n'y aura aucune trêve après ce bombardement", a déclaré le secrétaire général du Jihad islamique, Ziad al-Nakhala, dans un entretien avec la télévision libanaise Al-Mayadeen, à Téhéran, la capitale iranienne.

"Il n'y aura pas de lignes rouges dans cette bataille (...) Tel-Aviv et d'autres villes sionistes seront des cibles des missiles de la résistance", a-t-il ajouté.

L'armée israélienne a déployé des batteries anti-missiles et se tient "prête à toute réponse depuis la bande de Gaza". 

Cet article a reçu 6 commentaires