Quantcast i24NEWS - Israël: funérailles du rabbin Ben Gal tué dans une attaque terroriste

Israël: funérailles du rabbin Ben Gal tué dans une attaque terroriste

Funérailles du rabbin Itamar Ben Gal
i24NEWS

Des centaines de personnes se sont rassemblées mardi dans l’implantation de Har Bracha dans le nord de la Cisjordanie afin d’assister aux funérailles d'Itamar Ben Gal, 29 ans, tué lundi lors d'une attaque terroriste à l'arme blanche.

Le rabbin Eliezar Melamed, chef de la yeshiva (école talmudique, NDLR) de Har Barcha, a fait l'éloge de Ben Gal, le qualifiant d’enseignant inspirant qui aimait ses élèves.

"La forme de vengeance la plus forte est de continuer à construire plus de quartiers [en Cisjordanie] et à transformer Har Bracha en une ville", a déclaré Melamed.

"Nous ne sommes pas venus sur cette terre pour chasser les Arabes. Cependant si quiconque menace notre existence et désir nous tuer, il sera tué", a-t-il ajouté.

"Mon fils était un cadeau de Dieu", a de son côté déclaré Daniel Ben Gal, le père de la victime, dans un discours emprunt d'une vive émotion, au cours duquel il lui a dit "au revoir avec un cœur lourd", ajoutant qu’il n’avait "aucune idée de la façon de continuer sans lui".

"Itamar était une personne spéciale. Dynamique, jeune et fraîche, pleine de vie", a déclaré pour sa part Yoni Yisraeli, chef du conseil des résidents de Har Bracha.

"Il a consacré sa vie à l'éducation. Nous ici à Har Bracha avons l'intention de continuer sur son chemin: Pour faire fleurir la Samarie, pour construire des maisons et agrandir la communauté. Nous allons travailler sans relâche et de toutes nos forces ", a-t-il déclaré.

L’ambassadeur américain en Israel, David Friedmann a également rendu hommage au jeune rabbin dans un tweet.


"Il y a 20 ans, j'ai offert une ambulance à Har Bracha en espérant qu'elle serait utilisée pour mettre au monde des bébés en bonne santé. Au lieu de cela, un homme de Har Bracha vient d'être assassiné par un terroriste, laissant derrière lui une femme et quatre enfants", a-t-il déclaré ajoutant que "les ‘leaders’ palestiniens ont fait l'éloge du tueur".

Le terroriste responsable de l’attaque, identifié comme Abd al-Hakim Adel Asi, un Arabe israélien résident à Jaffa, dont la mère a vécu à Haïfa jusqu'à récemment et son père à Naplouse, est toujours recherché par les services de sécurité israéliens.

ZAKA/Arieh Altar

La municipalité de Haïfa a déclaré que son département des services sociaux pour jeunes en difficulté avait fourni des services au terroriste pendant environ un an alors qu'il avait 17 ans, après qu'il se soit retrouvé sans logement. À l'âge de 18 ans, il a déménagé à Tel Aviv, même si la mairie de Haïfa lui avait offert une place dans l'un de ses programmes pour les jeunes en difficulté.

Le ministère des Services sociaux a déclaré qu'il "était connu des services sociaux, sans-abri et accro à la drogue. Pendant des années, des tentatives ont été faites pour aider le jeune homme qui a été abandonné par ses parents et qui a reçu de nombreuses solutions de logement et de réhabilitation du gouvernement, mais a choisi d'arrêter le processus à chaque fois."

La mère du terroriste, citée par les médias israéliens, a quant à elle appelé son fils à se rendre, déclarant qu’il n’a "pas le droit de tuer ou de blesser quiconque", rapporte Channel 2.

Itamar Ben Gal était marié et avait quatre enfants âgés de un à sept ans. Il était enseignant à la Yeshiva Bnei Akiva de Givat Shmouel et Har Bracha.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe terroriste responsable du meurtre du rabbin Shevach tué en Cisjordanie
8Article suivantBeyrouth pret à à agir pour empecher Israël de construire un mur frontalier