Quantcast i24NEWS - Les USA nient avoir discuté avec Israël d'un projet de loi d'annexion en Cisjordanie

Les USA nient avoir discuté avec Israël d'un projet de loi d'annexion en Cisjordanie

US President Donald Trump (R) speaks with Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu on the sidelines of the World Economic Forum (WEF) annual meeting in Davos, Switzerland, on January 25, 2018
Nicholas Kamm (AFP)

La déclaration selon laquelle le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a discuté d'un projet d'annexion d'implantations en Cisjordanie avec les Etats-Unis est "fausse", a affirmé lundi la Maison-Blanche.

"Les Etats-Unis et Israël n'ont jamais discuté d'une telle proposition et le président reste focalisé sur son initiative de paix israélo-palestinienne", a insisté Josh Raffel, un porte-parole de la Maison Blanche qui travaille avec Jared Kushner, le gendre et conseiller de Donald Trump en charge de ce dossier au sein de l'administration américaine.

Plus tôt, Benyamin Netanyahou a indiqué qu'il était depuis longtemps en discussion avec les Etats-Unis sur une proposition de loi qui permettrait à Israël d'appliquer sa souveraineté aux implantations juives de Cisjordanie.

"Depuis un certain temps, je discute du sujet avec les Américains", a déclaré Netanyahou.

"Sur cette question, je suis guidé par deux principes: la coordination autant que possible avec les Américains et faire de ce sujet une initiative gouvernementale, pas une initiative privée, en raison de son caractère historique", a-t-il ajouté.

A l'annonce de cette déclaration, l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) a fait savoir que le projet de loi israélien d'annexion représente un "vol de terre avec la complicité", selon un communiqué.

Le Premier ministre israélien a demandé la semaine dernière aux députés de son parti, le Likoud, de reporter un projet de loi permettant à Israël d'annexer les implantations de Cisjordanie, jusqu'à ce que la Maison Blanche révèle son plan de paix.

Netanyahou estime que le plan de relance du processus de paix au Moyen-Orient, préconisé par Donald Trump sera probablement rejeté par les dirigeants palestiniens, la Maison Blanche pourrait être alors mieux disposée à négocier sur le statut des implantations.

Le 31 décembre, quelque 1.500 membres du comité central du Likoud, la principale instance du parti du Premier ministre israélien, ont adopté à l'unanimité une résolution appelant "les responsables élus du Likoud à permettre la libre construction (dans les implantations) et l'application de la législation (israélienne) à tous les secteurs d'implantation juive libérés de Judée-Samarie".

Si ce texte était adopté par le gouvernement, il pourrait mettre fin à la "solution à deux Etats" dans la mesure où l'étendue d'un éventuel Etat palestinien serait réduite à une peau de chagrin.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné le vote du comité central du Likoud tout en critiquant le silence des Etats-Unis. M. Abbas a estimé que ce vote n'aurait pas "pu avoir lieu sans le soutien total de l'administration américaine".

Commentaires

(5)

alors aucun commentaires.

Info reprise en boucle par les chaines de télé en continu... La palme revient comme il fallait s'y attendre, à un canal très connu pour ses infaux partisanes balancées à pleins tubes. On peut lire dans le bandeau : TRUMP désavoue l'annexion des colonies dans la Cisjordanie occupée... Nous saurons peut-être, pour quelles raisons TRUMP a fait pareille déclaration, qui n'est pas très sympa pour Bibi... D'après un analyste américain connu, les relations entre les USA et Israël risquent de se tendre sérieusement, en raison des difficultés à venir sur Jérusalem et le monde arabe, et surtout, à cause du plan de paix que TRUMP prépare, et qu'il va annoncer prochainement... Wait and see....... Ce message va-t-il s'évaporer ??????

Encore une info e24 pour meubler ses colonnes.vous avez tellement rien à dire c’est désespérant

Sacré Bibi ! Encore une boulette. Décidément, il se fera traiter de menteur même par Trump !! Faut le faire quand même !

Je me Bibidonne, c’est pas une boulette, c’est le remerciement au plus grand ami d’Israël. Bref, Il va enfin comprendre comment ça marche.

8Article précédentArrestation en Israël d'une Australienne recherchée pour abus sexuels
8Article suivantLes Backstreet Boys reviennent en Israël