Quantcast i24NEWS - L'AP victime d'une campagne de haine après le sauvetage de 2 soldats israéliens

L'AP victime d'une campagne de haine après le sauvetage de 2 soldats israéliens

Un Palestinienne lance un cocktail Molotov contre les forces de sécurité israélienne à Qabatiya près de la ville de Jénine en Cisjordanie, le 5 février 2016
JAAFAR ASHTIYEH (AFP)

Les policiers palestiniens ayant sauvé deux soldats israéliens attaqués lundi à Jénine subissent, tout comme l’Autorité palestinienne, un violent revers de la part des habitants de la ville sur les réseaux sociaux.

En effet, une campagne de haine et d'appel à la violence sur internet a surgi ces dernières heures où les policiers palestiniens sont qualifiés de "traîtres".

"On aurait pu voir les mains des jeunes de Jénine remplies du sang des soldats si la police ne nous avait pas trahis", peut-on lire dans un tweet faisant référence au lynchage à mort de deux Israéliens entrés par erreur à Ramallah lors de la seconde Intifada. Une scène choquante au cours de laquelle l'une des victimes était jetée par la fenêtre du commissariat dans lequel elle était venue se réfugier.


Entrés lundi par erreur dans la ville de Jénine, deux soldats israéliens ont été rapidement pris pour cible par une centaine de Palestiniens en colère.

Les deux soldats, un homme et une femme, ont été blessés par des pierres et l'une des armes des soldats a été volée avant d’être retrouvée et rendue à l’armée israélienne.

Cet événement intervient après une opération de grande envergure des services de sécurité israélien menée à Jénine afin de mettre la main sur le terroriste, Ahmad Jarrar, responsable de la mort du rabin Raziel Shevah dans un attentat à l'arme automatique près de l'implantation de Havat Gilad.

Tué lors de l’opération, Ahmad Jarrar est considéré comme un héros par les jeunes de Jénine qui voulaient venger sa mort en lynchant les deux soldats israéliens.

Certains habitants de la ville ont par ailleurs accusé l'Autorité palestinienne de collaboration avec l'ennemi. Selon eux, non seulement elle n'a pas empêché le raid israélien en janvier dernier mais elle a bien empêché lundi la mort des deux soldats.

L'Autorité palestinienne est engagée dans un accord de coopération sécuritaire avec Israël qui oblige la police à intervenir dans ce genre de situation.

Commentaires

(5)

(Le sauvetage des soldats israéliens est surprenant et fait grandement plaisir d'autant qu'il est à souligner qu'il y avait une femme soldate. On se souvient du lynchage d'un soldat israélien. Un homme palestinien se présentait à la fenêtre d'un immeuble (le commissariat) ses mains bien levées et ensanglantées ( toutes rouges) du sang des pauvres soldats israéliens. Une horreur ! Merci à la police palestinienne.)

si les soldats avaient été lynchés, jennine aurait été rayée de la carte. donc, ceux qui ont eu le plus de chance, c'est les palestiniens.

Comme quoi, tout n’est pas perdu avec eux !

Des barbares

oui, merci

8Article précédentLes Backstreet Boys reviennent en Israël
8Article suivantOuverture du procès de l'activiste palestinienne Ahed Tamimi