Quantcast i24NEWS - Affaire 4000: le fils ainé de Netanyahou prochainement entendu par la police

Affaire 4000: le fils ainé de Netanyahou prochainement entendu par la police

Benjamin et Yair Netanyahou
AFP

Yair Netanyahou, le fils aîné du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, devrait être entendu prochainement par la police dans le cadre d’un dossier de corruption présumée baptisé "affaire 4000", ont rapporté lundi les médias israéliens.

Ces informations interviennent quelques heures après qu’un ex-proche conseiller de Benyamin Netanyahou, Nir Hefetz, a accepté de devenir témoin d’Etat dans l’Affaire 4000, et plus généralement dans les affaires de corruption présumée visant le Premier ministre israélien.

Selon les médias israéliens, Hefetz aurait déclaré à ses proches ainsi qu’aux enquêteurs que Yair Netanyahou influencerait des décisions cruciales de son père frôlant "l'irresponsabilité nationale".

"J'admire Bibi, mais il a été captivé par sa femme et son fils. Ils l’influencent aussi sur des questions d'Etat", a-t-il déclaré.

"Bibi, influencé par son fils Yair, a pris des décisions qui ont nui aux intérêts nationaux d'Israël et à la sécurité de l'Etat", a affirmé Hefetz à ses proches, ajoutant qu’il était déçu de la conduite de Netanyahou et que c’est pour cette raison qu’il a décidé de quitter le Premier ministre en octobre 2017.

"J'ai compris que l’ère Bibi touchait à sa fin et qu'il serait inculpé avec moi ou sans moi", a-t-il déclaré expliquant pourquoi il était devenu un témoin d'Etat.

"Je me suis opposé à ses (Netanyahou) attaques contre la police et les forces de l'ordre. Bibi a décalé son interrogatoire de plusieurs jours alors qu'il savait que j'étais en détention à cause de lui. Il s'en moquait", a conclu Hefetz selon les médias.

En réponse, le Premier ministre Netanyahou a fait savoir que "les déclarations attribuées à Nir Hefetz concernant Sara et Yair Netanyahou sont absurdes".

"Depuis plus de sept ans, Nir Hefetz ignore tout des informations sensibles concernant les renseignements, la politique ou la sécurité", a conclu M. Netanyahou, discréditant les propos de son ex-conseiller.

Dans "l'affaire 4000", les investigations portent sur la suspicion de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, le plus grand groupe israélien de télécommunications, en contrepartie d'une couverture complaisante pour Benyamin et Sara Netanyahou de la part de Walla, un site d'informations qui est la propriété de M. Elovitch.

M. Hefetz est lui soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire entre Benyamin Netanyahou et les responsables de Bezeq et Walla. Il est également soupçonné d'avoir tenté de corrompre un juge à la retraite afin de bloquer une enquête sur Sara Netanyahou au sujet d'une utilisation abusive présumée de fonds publics.

La police n'a pas divulgué les détails de l'enquête mais les médias israéliens ont rapporté qu'elle avait procédé vendredi à des interrogatoires simultanés, soigneusement orchestrés, de six suspects à différents endroits, afin de les empêcher de coordonner leurs témoignages.

M. Netanyahou, déjà questionné à huit reprises dans différentes affaires en cours, l'était pour la première fois dans le dossier Bezeq.

Cette affaire, ouverte en 2017, a éclaté le 18 février avec l'arrestation de M. Elovitch et de six autres personnes, dont deux proches collaborateurs du Premier ministre israélien.

Commentaires

(3)

Il est choquant de voir que la police israélienne alimente la presse à partir de fuites organisées, pour lyncher et faire tomber Bibi... S'agit-il d'un excès de démocratie ou d'une nouveauté destinée à obtenir par la rue ce que les urnes n'ont pas accordées ??? Après TRUMP, Macron et Bibi, ce phénomène prend de l'ampleur dans les démocraties dont les populations sont ébranlées par ces lynchgages destinés à déstabiliser/faire tomber un dirigeant élu démocratiquement, mais qui ne plait pas à ces justiciers... Le fascisme nouveau serait-il arrivé ???????

Et bien sur I24 news , se fait un grand plaisir , avec de tels bonnes nouvelles . Du moment quand sali le premier ministre , tout va bien .

Je supporte mon papa kippa coupable

8Article précédentIsraël: un projet loi approuvé pour révoquer le statut de résident permanent aux terroristes
8Article suivantAir India dément être autorisée à survoler l'Arabie pour des vols vers Tel Aviv