Quantcast i24NEWS - Mavi Marmara: un activiste pro-palestinien corrobore la version israélienne des faits

Mavi Marmara: un activiste pro-palestinien corrobore la version israélienne des faits

Le navire Mavi Marmara le 26 décembre 2010 dans le port d'Istanbul
MUSTAFA OZER (AFP/Archives)

Une publication sur les réseaux sociaux d'un activiste pro-palestinien impliqué dans l'incident sur le navire turc Mavi Marmara en route pour Gaza en 2010 semble corroborer la version israélienne des événements, qui avait conduit au décès de dix activistes turcs.

En 2014, dans un commentaire sur un groupe britannique fermé, Greta Berlin, le co-fondateur et porte-parole du 'Free Gaza Movement', avait affirmé que le commando israélien n'avait ouvert le feu sur les activistes qu'après que Ken O'Keefe a volé une arme à feu à l'un des soldats.

"Il était responsable de certains des morts à bord du Mavi Marmara. S'il n'avait pas désarmé un soldat terroriste israélien, ils n'auraient pas commencé à tirer", peut-on lire dans la publication.

Ken O'Keefe est un activiste radical pro-palestinien qui a servi dans les Marines aux Etats-Unis et avait donc une formation militaire complète avant le raid de 2010.

"O'Keefe nous a créé toutes sortes de problèmes lors de ce premier voyage à Gaza: il a menti au sujet d'une licence de capitaine, il avait des idées un peu folles comme celle d'avoir un 'bateau suicide'", est-il également indiqué dans le commentaire.

En mai 2010, la flottille Mavi Marmara avait été arraisonnée dans les eaux internationales par un commando israélien alors qu'elle tentait de rallier Gaza, sous blocus israélien.

Neuf activistes turcs à bord avaient été tués dans l'assaut, et un dixième était décédé plus tard de ses blessures.

Cette flottille était composée de huit navires, avec à leur bord 70 passagers originaires d'une quarantaine de pays.

Israël et la Turquie avaient signé un accord en juin 2016 pour normaliser leurs relations après six années de brouille causée par un raid d'un commando israélien contre un navire turc chargé d'aide pour Gaza.

Commentaires

(12)

Est ce que tous les médias du monde qui ont débiné Israël en 2014, vont rectifier leurs infâmes articles?? Sûrement pas car ce serait moins vendeur de dire du bien de ce fabuleux pays qu’est Israel.

Vas y le turc, rends l'argent

il est évident que seule une bande de dangereuses crapules, capable du pire, était à bord de ce navire, que toute autre nation aurait bloqué en mer bien en amont. mais cet état turc a prouvé, et prouve, que son hégémonie est sans limite.

M.DANIN ,LES MÉDIAS NE RELATENT PLUS DES FAITS MAIS RELATENT CE QUE VEULENT BIEN LIRE ET ÉCOUTER LEURS LECTEURS ; QUE CELA SOIT VRAI OU FAUX ILS S’EN BALANCENT.... POUR CETTE RAISON NOUS DEVONS ÊTRE UNIS ,FORTS, INFLEXIBLES. MÊME SI DES FOIS NOUS SOMMES CONDAMNES PAR LES MÉDIAS OU LES POLITIQUES , ISRAËL RESTE ET RESTERA NOTRE SEUL SALUT. PERSONNE NE NOUS A JAMAIS DONNÉ RAISON NI DÉFENDU ET SEUL LE TEMPS NOUS APPREND QUE NOUS AVONS RAISON, BIEN SÛR APRÈS DES CONDAMNATIONS ET DES MALHEURS . .... JE NE PERD JAMAIS FOI EN LA VÉRITÉ . VIVE ISRAËL ET LE PEUPLE JUIF......

Pourquoi toujours vouloir attendre quelques mots ou rectificatifs de journeaux defaillants,il n y as plus de journalistes objectifs juste des Propagandistes et faiseur d opinions ces tout, que sa soit Pierre ou Paul cela toujours hélas la même chose,la gauche a détruit l objectivité par peur de leurs passé

La vérité fait toujours surface... question de temps.. bravo à ce courageux qui risque sa vie pour dire la vérité

C'est quoi "un soldat terroriste" ? Soit on est soldat soit terroriste!!! Rien que par l'expression "soldat terroriste " ça pue le mensonge !!!!

Un soldat terroriste c'est hamasboy

je croyais qu'il n'y en avait eu seulement que 9 . mais en fait il y en avait 1 de plus . cela fait donc 10, tout compte fait.

Tout juste après les faits et avant que le grand Erdogan ne se fâche,(c étaient des relations bilatérales à peu près chaleureuses entre Turcs et Israéliens) une des premières informations relataient bien la vérité des faits,et ensuite assez rapidement ce fut le mensonge ,à lire le récit de ce palestinien,on retrouve bien une des toutes premières info en étroite concordance avec celui ci.effectivement un terroriste est tout juste le contraire du soldat.

ce n'etait pas un "raid".. .un raid...c'est delibere... dans ce cas ils etaient informes de l'interdiction..et de plus s'etaient accapare de l'arme d' un militaire israelien.

Qu'attend Israel pour demande à la Turquie le remboursement ?

8Article précédentIsraël: fracturée, la coalition gouvernementale menace de s'effondrer
8Article suivantIsraël: le gouvernement annonce un accord signalant une fin de crise de la coalition