Quantcast i24NEWS - Gaza: "ne laissez pas le Hamas faire de vous sa marionnette" (Tsahal)

Gaza: "ne laissez pas le Hamas faire de vous sa marionnette" (Tsahal)

An IDF leaflet warning Gaza residents
AFP

L'Etat hébreu se prépare lundi à des émeutes massives et de violents heurts le long de la frontière avec la bande de Gaza, alors que des manifestations palestiniennes de grande envergure sont attendues pour protester contre le déménagement de l'ambassade américaine depuis Tel Aviv vers la ville sainte.

Lundi au petit matin, l'armée israélienne a largué des tracts mettant en garde la population palestinienne à Gaza contre les risques encourus en cas de manifestations violentes à la frontière.

"Vous participez à de violentes émeutes qui mettent en péril votre vie, le Hamas profite de vous pour cacher ses échecs et vous menace ainsi que vos proches", peut-on lire sur le document écrit en arabe.


"Ne laissez pas le Hamas faire de vous sa cynique marionnette", a dénoncé l'armée se disant "prête à affronter tous les scénarios et à agir contre toute tentative d'endommager la barrière de sécurité ou de blesser des soldats de Tsahal ou des civils israéliens".

Dans un message s'adressant cette fois à la population israélienne et à l'opinion publique, l'armée israélienne a averti dimanche que le Hamas prévoyait d'envoyer lundi 14 mai "des terroristes armés parmi 250 000 émeutiers violents pour percer la frontière israélienne avec Gaza et entrer dans les villes israéliennes voisines".

"Le Hamas prévoit de faire un massacre en Israël", a ajouté Tsahal. Plus de 100.000 - potentiellement 200.000- émeutiers palestiniens seraient attendus.


Samedi, l'armée israélienne a annoncé qu'elle allait renforcer, pratiquement doubler, les effectifs de ses unités combattantes autour de la bande de Gaza et en Cisjordanie pour faire face à d'éventuelles manifestations palestiniennes.

L'annonce en décembre par le président américain Donald Trump de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël et du transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem a ulcéré les Palestiniens.

Depuis le 30 mars, des manifestations ont lieu tous les vendredis le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël dans le cadre de la "Grande marche du retour". Ce mouvement de protestation doit culminer lundi lors du transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.

Le lendemain, les Palestiniens commémoreront la "Nakba" (la catastrophe, en arabe) qui marque pour eux la création de l'Etat d'Israël il y a 70 ans.


Par ailleurs, alors qu'Israël a célébré dimanche le 51ème anniversaire de la réunification de Jérusalem, de violents affrontements ont éclaté entre le Waqf - qui administre les lieux saints musulmans dans la ville - et la police israélienne à l'entrée du Mont du Temple.

A cette occasion célébrée chaque année par "la marche des drapeaux", des centaines de Juifs visitent l'enceinte pour fêter la date d'anniversaire de la libération de la ville sainte en 1967.

Commentaires

(3)

Bon courage à Tsahal pour ces journées tendues et face à des infatigables.

Tsahal maîtrise le sujet

Que Hashem Protège nos valeureux et vertueux soldats. Je ne pense pas qu’en face il en soit de même !!! Honte aux parents qui envoient leurs enfants à la frontière à gaza plutôt que de les protéger.

8Article précédentJérusalem: feu vert du gouvernement israélien à un projet de téléphérique
8Article suivantEuphorie et tension, quelques heures avant l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem