Quantcast i24NEWS - "M. Kurz comprend le boycott des ministres d'extrême droite" (Deutsch à i24NEWS)

"M. Kurz comprend le boycott des ministres d'extrême droite" (Deutsch à i24NEWS)

"Le chancelier Sebastian Kurz est engagé dans la lutte contre l'antisémitisme en dépit de son partenariat avec le Parti d'extrême droite (FPÖ)", a déclaré Oskar Deutsch, le président des communautés juives d'Autriche à i24NEWS.

"Il comprend très bien qu'il n'est tout simplement pas possible pour la communauté juive d'avoir des liens avec le FPÖ, un parti fondé par d'ex-nazis", a affirmé M. Deutsch.

"Malgré tout, le chancelier est sincère dans ses efforts pour renforcer ses liens avec Israël et la communauté juive d'Autriche," a-t-il soutenu à i24NEWS.

"Il y a eu un vote unanime du conseil d'administration de la communauté juive autrichienne immédiatement après la formation du nouveau gouvernement de coalition pour n'avoir aucun lien avec un ministre issu du parti de la liberté d'Autriche", a expliqué M. Deutsch, notant que pas moins de 30 incidents antisémites ont impliqué des députés FPÖ une fois le parti formé.

M. Deutsch, qui se décrit comme "un ami de longue date" du chancelier, estime que malgré cela, M. Kurz sera celui qui pourra "vraiment combattre l'antisémitisme".

M. Kurz, qui était auparavant ministre des Affaires étrangères, est actuellement en visite en Israël pour apaiser les craintes concernant son gouvernement commun avec le FPÖ, dirigé par Heinz-Christian Strache.

GPO/Avi Hayon

"Il souhaite vraiment intensifier les liens entre l'Etat d'Israël et l'Autriche", a réitéré le président de la communauté juive autrichienne.

"C'est également très important pour nous que l'Autriche et Israël entretiennent de bonnes relations," a-t-il ajouté.

Israël a refusé les contacts diplomatiques officiels avec les ministres appartenant au parti d'extrême droite, qui préside les ministères de la Défense et des Affaires étrangères, et qui dirigent les affaires gouvernementales par l'intermédiaire de responsables.

M. Kurz a visité dimanche le musée Yad Vashem de la Shoah à Jérusalem, annonçant un don d'un million d'euros destiné à aider à préserver les œuvres et documents relatifs à la Shoah, ainsi qu'un accord avec le musée pour faciliter l'éducation de la Shoah en Autriche.

Le dirigeant autrichien a également visité le Mur occidental dans la Vieille ville de Jérusalem.

Oskar Deutsch a été interviewé par le correspondant diplomatique i24NEWS, Mike Wagenheim.

Commentaires

(3)

Le temps nous le dira

Combien de temps ce gouvernement tiendra. Tu chasses le naturel il revient au galop.

L'Autriche est un pays qui fait partie de l'UE, et son amitié envers Israël n'est pas à négliger... D'autre part, il y a de plus en plus de partis populistes ou d'extrême-droite qui sont élus régulièrement, et certains font partie de coalitions gouvernementales. Israël ne peut pas se fâcher avec tous ces pays au prétexte que leurs citoyens ont "mal voté"... L'Autriche peut voter à l'ONU et au Parlement Européen en faveur d'Israël, il ne faut surtout pas négliger un rapprochement avec ce pays européen qui a son mot à dire contre Mogherini & Co......

8Article précédent"Si ma mère savait que je suis en Israël..." (M. Drucker dans Elie sans interdit)
8Article suivantBennett fustige la Cour suprême avant la démolition d'un avant-poste en Cisjordanie