Quantcast i24NEWS - Israël: le ministre des Finances appelle à amender la loi sur l'"Etat-nation"

Israël: le ministre des Finances appelle à amender la loi sur l'"Etat-nation"

Le ministre israélien des Finances, Moshé Kahlon, a appelé jeudi à amender la loi controversée sur l'"Etat-nation" adoptée la semaine dernière par le Parlement israélien (Knesset), estimant qu'elle est susceptible de nuire à la population druze, qui reproche au texte de faire d'eux des "citoyens de seconde zone".

Cette loi votée jeudi dernier par le Parlement israélien déclare que l'établissement de "localités juives (sur le territoire israélien) relève de l'intérêt national" -une clause contestée et modifiée par la suite- et fait de l'hébreu la seule langue officielle du pays, alors que l'arabe avait auparavant un statut identique.

Les druzes, citoyens israéliens à part entière, qui vivent principalement en Galilée, dans le nord d'Israël, parlent l'arabe et professent une foi issue d'un islam très hétérodoxe.

Contrairement aux Arabes israéliens, ils servent dans l'armée et sont particulièrement nombreux parmi les soldats de carrière et dans la police.

Kahlon, interviewé jeudi par la radio publique, a jugé que le texte, adopté il y a une semaine, "avait été passé dans la hâte et devait être amendé".

"La dernière chose que nous voulons c'est porter atteinte à la communauté druze", a dit M. Kahlon, chef du parti de centre-droit Koulanou, deuxième force politique de la coalition du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Mercredi, le ministre de l'Education Naftali Bennett, chef de file du parti nationaliste religieux Foyer juif avait déjà estimé dans un tweet, que la loi dans sa forme actuelle était "très préjudiciable" pour les druzes "et quiconque a lié son destin à celui de l'Etat juif".

"Il s'agit de nos frères avec qui nous combattons coude à coude sur le champ de bataille (...) nous avons la responsabilité de trouver un moyen de combler le fossé (avec eux)".

Une rencontre sur le sujet est prévue jeudi après-midi entre des députés druzes, Benyamin Netanyahou, Moshé Kahlon et le ministre de la Défense Avigdor Lieberman.

Des responsables de la communauté druze, qui compte plus de 130.000 membres en Israël, ont lancé une campagne pour protester contre une loi qui selon eux, les transforme en "citoyens de seconde zone".

Ils ont annoncé une grande manifestation samedi 4 août dans le centre de Tel-Aviv.

Revital Raveh

Amendement de la loi sur la GPA

Kahlon s'est également exprimé en faveur d'un amendement de la loi sur la Gestation pour autrui (GPA) adoptée mercredi dernier, excluant les couples de même sexe du droit de recourir à la procédure.

"Nous nous sommes trompés, et nous devons faire des modifications, la loi doit inclure la communauté LGBTQ", a-t-il reconnu ajoutant que la députée Meirav Ben-Ari, membre de son parti, a été chargée de mettre en place un amendement en collaboration avec le député du Likoud Amir Ohana.

Dimanche, plusieurs dizaines de milliers d'Israéliens ont participé à une grève nationale sans précédent et à de grandes manifestations dans les villes du pays organisées par la communauté LGBTQ.

La police a estimé qu'environ 100.000 manifestants se sont rassemblés sur la place Rabin au centre de Tel-Aviv.

Quelque 200 entreprises ont annoncé qu'elles permettaient à leurs employés qui le souhaitent de ne pas travailler pour aller manifester sans que cette journée soit retranchée de leurs vacances.

Israël est considéré comme un pays pionnier en termes de droits des gays et lesbiennes, mais l'homosexualité demeure un tabou dans les milieux religieux, très influents au sein du gouvernement de Netanyahou.

Le député d'opposition Ofer Shelah (centre) a affirmé dimanche avoir réuni suffisamment de signatures de parlementaires pour forcer le Premier ministre à venir s'expliquer devant le Parlement sur la loi controversée.

Selon la chaîne de télévision publique, la Cour suprême israélienne doit examiner dans les jours qui viennent une requête de deux couples d'hommes contre la loi.

Commentaires

(0)
8Article précédentL'activiste palestinienne Ahed Tamimi bientôt libérée de prison
8Article suivantIsraël: un séisme de magnitude 4,2 enregistré près du Lac de Tibériade