Israël/Ouverture des commerces pendant shabbat: un ministre oppose son veto

i24NEWS

2 min
Aryeh Deri
YnetAryeh Deri

Cinq villes israéliennes ont annoncées lundi leur intention de faire appel devant la Haute cour de justice de la décision du ministre de l'Intérieur, Aryeh Deri, d'opposer son veto aux ordonnances locales autorisant l'ouverture des commerces de proximité pendant le shabbat, jour de repos hebdomadaire sacré dans le judaïsme.

Si la loi fait une exception pour Tel Aviv, où le mode de vie est particulièrement laïc, les villes de Holon, Givatayim, Herzliya, Modi'in, et Rishon LeZion, avaient approuvé des ordonnances locales avant l'adoption du texte en janvier, leurs permettant de la contourner et d'autoriser l'ouverture de certains commerces.

Le ministère de l'Intérieur a expliqué que M. Deri avait rejeté les propositions parce que les municipalités n'étaient pas en mesure d'expliquer de manière satisfaisante pourquoi il est nécessaire d'ouvrir le shabbat, ainsi que les avantages que cela pourrait apporter.

Il a notamment mentionné l'importance de cette "valeur juive et sociale qui permet aux Israéliens de se reposer le shabbat. De plus, les municipalités n'ont pas réussi à convaincre quant à la nécessité d'ouvrir pendant shabbat".

"De plus, les autorités qui ont adopté des décrets de grande envergure permettant l’ouverture des magasins, n’ont pas prouvé que cette dernière était indispensable pour la population, comme c’est inscrit dans la loi ", a déclaré le ministre.

Le projet de loi controversé visant à interdire l'ouverture des commerces de proximité pendant le shabbat (du vendredi soir au samedi soir), a été adopté en début d'année à une très faible majorité par le Parlement israélien après des semaines de rebondissements et de divisions.

Le 9 janvier, la loi avait été adoptée à la Knesset, à 58 voix "pour" et 57 voix "contre", malgré une tentative de l’opposition de bloquer le texte et de virulentes critiques de la part d’une partie de la coalition.

Cet article a reçu 6 commentaires