Quantcast i24NEWS - Gaza/Israël: le point sur les blessés après une nuit de violences

Gaza/Israël: le point sur les blessés après une nuit de violences

Plus de 20 Israéliens ont été blessés mercredi soir alors que le sud de l'Etat hébreu a été la cible de plus de 180 roquettes tirées depuis la bande de Gaza, et cinq Palestiniens, deux civils et trois membres du Hamas, ont été tués dans les ripostes de l'armée israélienne contre 140 positions de l'organisation terroriste.

Selon un dernier bilan du centre médical Barzilaï d'Ashkelon, 23 civils israéliens ont été blessés. Une personne a subi une importante intervention chirurgicale à la main, quatre femmes enceintes sont hospitalisées pour état de choc, ainsi que deux autres personnes présentant des douleurs thoraciques. Le reste des blessés a pu sortir jeudi matin de l'hôpital.

Une jeune femme a été grièvement blessée à l'estomac mercredi soir alors qu'une roquette s'est abattue sur sa maison dans le conseil régional d'Eshkol dans le sud du pays. Son état est passé à "modéré" jeudi dans l'après-midi.

Un homme de 34 ans a été légèrement blessé aux bras et aux jambes par des éclats d'obus.

Côté palestinien, cinq personnes ont été tuées, deux civils et trois terroristes du Hamas, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Une femme identifiée comme étant Enas Khammash, 23 ans, et sa fille de 18 mois, Bayan, ont perdu la vie dans une riposte israélienne qui a touché la ville de Jafarawi dans le centre de la bande de Gaza.

Selon le ministère palestinien de la Santé, Enas Khammash était enceinte. Son mari, a également été blessé. L'un des trois terroristes du Hamas a été identifié comme étant Ali Ghandour, et faisait partie de la branche armée de l'organisation.

Le cabinet de sécurité israélien s'est réuni en urgence dans la nuit de mercredi à jeudi à Tel Aviv en présence du Premier ministre Benyamin Netanyahou, du ministre de la Défense Avigdor Lieberman, et du chef d'état-Major de l'armée Gadi Eizenkot pour faire le point sur la situation et poursuivre les discussions sur les conditions d'une possible trêve.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe ministère israélien des AE fustige la BBC après sa Une sur Gaza
8Article suivantTel-Aviv: des manifestants appellent l'armée israélienne à "conquérir Gaza"