Quantcast i24NEWS - Israël: les services secrets auraient prévu d'assassiner des responsables du Hamas (médias)

Israël: les services secrets auraient prévu d'assassiner des responsables du Hamas (médias)

Hamas official Hossam Badran speaks at the Israel-Gaza border, east of Gaza City on August 3, 2018.
MAHMUD HAMS (AFP)

Les forces de défense israéliennes et le bureau du service de renseignement du Shin Bet auraient planifié au cours de ces derniers mois, des attaques ciblées contre des hauts responsables de l'organisation terroriste du Hamas, en réponse à l'escalade répétée des violences à Gaza, a rapporté dimanche le quotidien israélien Haaretz.

Selon Haaretz, citant des sources sécuritaires anonymes, le Shin Bet considère que des assassinats ciblés sont préférables à une opération militaire de grande ampleur à Gaza qui nécessiterait une importante mobilisation des forces israéliennes sur le terrain.

Toutefois, l'Etat hébreu aurait renoncé à procéder à de tels assassinats afin de soutenir les efforts de l'Egypte et de l'ONU d'arriver à un accord avec les différentes parties. Un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas sous l'égide du Caire aurait été conclu jeudi soir, a rapporté Al Jazeera.

D'après les sources israéliennes à Haaretz, l'assassinat d'un haut responsable du Hamas aurait également pu entraîner une réponse violente de la part de l'organisation terroriste et le déclenchement d'une campagne militaire, l’armée israélienne cherchant à retarder tout conflit avec Gaza jusqu’à au moins fin 2019.

"Nous n'avons jamais été aussi proches de renverser le Hamas", a déclaré dimanche le ministre israélien de l'Energie, Yuval Steinitz, à la radio Kan.

Menahem Kahana (AFP/File)

Le ministre, également membre du cabinet de sécurité, a par ailleurs affirmé qu’Israël n’avait pas conclu de cessez-le-feu avec le groupe terroriste, une revendication contestée par le Hamas.

Mercredi soir, près de 200 roquettes ont été tirées vers Israël, blessant 23 civils israéliens. L'armée israélienne a riposté en visant plus de 140 positions du Hamas à Gaza, faisant 5 morts côté palestinien, deux civils et trois membres de l'organisation terroriste.

En effet, malgré un arrêt des tirs de roquettes annoncé en milieu de journée, et pour la première fois depuis la guerre de 2014, une roquette palestinienne s'est écrasée dans les environs de Beer-Sheva, et non pas seulement dans les environs immédiats de Gaza.

Ces hostilités sont la troisième confrontation majeure depuis juillet, ébranlant une nouvelle fois le cessez-le-feu tendu observé depuis 2014 par Israël et le Hamas ainsi que ses alliés de part et d'autre de la barrière de sécurité israélienne qui ferme la frontière avec Gaza.

En avril, le ministre israélien des renseignements Yisrael Katz a mis en garde le Hamas suite à la diffusion d’une vidéo montrant des soldats et des officiers de l'armée israélienne dans le viseur d'un tireur d'élite.

"Le Hamas doit savoir que toute attaque contre les commandants de l’armée à la frontière de Gaza conduira immédiatement à un renouvellement des assassinats ciblés des dirigeants du Hamas", avait-il affirmé.

L'an dernier, le Hamas a accusé Israël d'être l'auteur du meurtre de Mazen Fuqaha, chef de la branche militaire du Hamas, bien que l'Etat hébreu n’en ait jamais revendiqué la responsabilité.

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël: un cerf-volant géant lancé depuis Gaza atterrit dans un kibboutz
8Article suivantLes manifestants contre la loi sur l'Etat-Nation "veulent faire d'Israël un Etat israélo-palestinien" (Netanyahou)