Quantcast i24NEWS - Israël: la journaliste Caroline Glick rejoint le parti "la nouvelle droite"

Israël: la journaliste Caroline Glick rejoint le parti "la nouvelle droite"

Hayamin HeHadash (or “The New Right”) party leader Naftali Bennett, Ayelet Shaked, and Israeli journalist Caroline Glick
Hayamin HeHadash

Le parti israélien "la nouvelle droite", récemment formé par la ministre de la Justice Ayelet Shaked et le ministre de l'Education Naftali Bennett a annoncé mercredi que la journaliste américaine Caroline Glick rejoindrait leur liste pour les élections anticipées du 9 avril prochain.

Caroline Glick est journaliste, écrivaine et rédactrice en chef adjointe du Jerusalem Post. Elle est également chargée de recherche pour les affaires du Moyen-Orient du Center for Security Policy, basé à Washington DC.

En annonçant sa candidature à la Knesset, Bennett a déclaré que Glick "apportera une expérience et une compréhension de la société israélienne grâce à ses nombreuses années en tant que journaliste et commentatrice."

Glick a toujours était associée à la droite israélienne notamment au travers de ses écrits. Elle avait critiqué le Premier ministre Benyamin Netanyahou à propos de l'accord de 2011 sur la libération de plus de 1.000 prisonniers palestiniens contre celle du soldat Gilad Shalit, prisonnier du Hamas à Gaza, une décision qu'elle a qualifiée "d'immorale et d'irresponsable."

"Caroline a une vision claire de la droite et elle ne s'en cache pas", a déclaré Bennett. "C'est une femme courageuse et une combattante sioniste. Avec elle, nous formons l'élite de la droite et Israël redeviendra vainqueur,"a-t-il poursuivi.

Le nouveau parti "HaYamin HaHadash" (la Nouvelle droite), qui a été lancé samedi soir obtiendrait entre 6 et 14 sièges à la Knesset si des élections se tenaient aujourd'hui, et dépasserait le Foyer juif, dont il est issu, selon des sondages publiés dimanche.

Selon Bennett et Shaked, ce nouveau parti sera destiné à égalité à des électeurs religieux et non religieux "dans un vrai partenariat" et qu'ils dirigeront conjointement.

Le "Foyer juif", un parti sioniste religieux créé en 2013, qui compte 8 députés sur 120 à la Knesset et stagne dans les sondages, n'a jamais réussi à atteindre le but que son chef Naftali Bennett, membre de la mouvance sioniste religieuse, s'était fixé au départ d'attirer un public non religieux.

Commentaires

(3)

Il n’y a qu’une droite, celle de BiBi le Likoud. Toutes les autres ne sont que des opportunistes et assoiffées de postes payants...

Ont a oublier le mot extrême ?

le charme à ses limites

8Article précédentIsraël: la journaliste Caroline Glick rejoint le parti "la nouvelle droite"
8Article suivantIsraël: un ministre annonce des conditions plus difficiles pour les prisonniers palestiniens