Quantcast i24NEWS - Réouverture de la "prison du Christ" dans le Saint-Sépulcre à Jérusalem

Réouverture de la "prison du Christ" dans le Saint-Sépulcre à Jérusalem

Vue de l'intérieur de l'église du Saint-Sépulcre, le 13 avril 2014
Gali TIBBON (AFP/Archives)

La chapelle construite sur le site où, selon la tradition, Jésus a été détenu par des soldats romains juste avant d'être crucifié, est rouverte après des travaux de réfection dans le Saint-Sépulcre de Jérusalem, a constaté un photographe vendredi.

"C'est dans cette prison que Jésus a été détenu à la fin de son chemin de croix sur la Via Dolorosa en attendant l'installation de la croix sur laquelle il a ensuite être crucifié", a indiqué vendredi un responsable de l'Eglise grecque orthodoxe, sous le couvert de l'anonymat.

Ce site a subi des travaux de réfection ces dernières années à la suite d'un incendie qui avait provoqué de très graves dégâts. "Il est redevenu depuis fin janvier un lieu de prière et de recueillement", a dit le responsable.

La chapelle abrite deux trous creusés dans la roche et qui ont servi, selon la tradition, à lier les pieds de Jésus. Les deux trous sont protégés par une vitrine et ornés d'une icône représentant Jésus pieds et mains entravés.

La chapelle se trouve dans la partie du Saint-Sépulcre "sous souveraineté" de l'Eglise grecque orthodoxe du Saint-Sépulcre.

Outre les grecs orthodoxes, elle est également vénérée par l'Eglise arménienne lors de processions organisées en fin de semaine de même que par les Franciscains représentants de l'Eglise catholique.

Selon la tradition, le Saint-Sépulcre est l'endroit où Jésus a été crucifié et mis au tombeau. Le site se trouve à Jérusalem, dans la Vieille ville.

Commentaires

(2)

Est ce que, respectueusement, l’on où il a fait ses besoins intimes, avant et après la prison ?

Bravo pour le post....C'est d'une vulgarité inouïe!

8Article précédentIsraël/Gaza: affrontements à la frontière, deux Palestinien tués (ministère)
8Article suivantLa difficile bataille de Lieberman, "Yisrael Beitenou" fait peau neuve