Quantcast i24NEWS - Israël: décès à l'âge de 71 ans de Meir Dagan, l'ancien directeur du Mossad

Israël: décès à l'âge de 71 ans de Meir Dagan, l'ancien directeur du Mossad

L'ancien directeur du Mossad Meir Dagan décédé le 17 mars 2016
"Capacité exceptionnelle d’inventer des opérations antiterroristes ressemblant à des films d'action" (Y.Rabin)

Meir Dagan, l'ancien directeur du Mossad, les services de renseignement israéliens, est décédé à l'âge de 71 ans, à la suite d'une longue maladie, annoncent jeudi matin les médias israéliens.

AFP

Le président de l'Etat Reuven (Rubi) Rivlin a publié un communiqué dans lequel il rend hommage à Meir Dagan.

"Meir a été un des plus grands combattants de la force de l'esprit, de l'imagination et de la foi profonde du peuple juif. Son dévouement à l'égard de l'Etat d'Israël était absolu. Il a compris l'avantage de tout faire pour assurer la survie des générations à venir. La Shoah et la tragédie de son grand-père sont toujours restées gravées dans son esprit. Lors de la dernière commémoration de la journée de l'Holocauste (Yom Hashoah, ndlr), Meir m'a demandé en tant que président de l'Etat d'Israël de mentionner les noms des membres de sa famille et la terrible photo de son grand-père au cours de la 'cérémonie des noms' et c'est ce que j'ai fait", a précisé le président Rivlin dans son communiqué.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a, quant à lui, exprimé son "profond chagrin" à l'annonce de la nouvelle.

"Meir était un combattant courageux et un commandant qui a beaucoup contribué à la sécurité d'Israël. Il a avait toujours sous les yeux la photo de son grand-père humilié par les nazis avant d'être assassiné et était déterminé à faire en sorte que le peuple d'Israêl ne soit plus faible et sans défense et il a dédié sa vie à renforcer l'Etat. Durant ses 8 ans à la tête du Mossad, l'agence a mené des opérations courageuses et révolutionnaires. Un grand combattant est mort", peut-on lire dans le communiqué du Premier ministre.

L'ancien président Shimon Peres a tenu à réagir à l'annonce du décès de Meir Dagan.
"L'Etat d'Israël et le peuple juif existent aujourd'hui grâce à des géants de l'esprit et de l'action comme Meir Dagan. Meir a été un géant dans tous les domaines possibles et a influencé la vie quotidienne de chacun d'entre nous, citoyens d'Israël et de ceux qui lui sont liés. Meir a vaincu au cours de guerres ouvertes et secrètes au profit de l'Etat d'Israël. Il a été un bâtisseur et nous a permis d'accéder à des capacités connues comme secrètes. Il a été un combattant courageux comme nul autre, un politicien judicieux qui était conscient qu'il n'y a pas de victoire militaire sans victoire politico-diplomatique. Il n'a jamais abandonné ni contre nos ennemis ni contre cette maudite maladie. C'est un jour très difficile pour moi, un jour triste pour les citoyens d'Israël. Meir faisait partie de mes meilleurs amis, il me manquera énormément, il me manque déjà. Il a été un des meilleurs combattants que nous ayons eus. Que sa mémoire soit bénie", é écrit Shimon Peres, le 9ème président de l'Etat d'Israël.

L'Etat d'Israël avait confié à Meir Dagan de nombreux postes dans le domaine sécuritaire dont celui de directeur du Mossad, après avoir été le chef des opérations au sein de l'état-major de l'armée et le directeur du Conseil national de sécurité.

Yad Vashem


Meir Huberman (devenu plus tard Dagan) est né dans un train entre la Pologne et l'Union soviétique au cours de la Seconde Guerre mondiale de parents qui tentaient de fuir la Pologne et la Shoah. Son grand-père a été tué par les nazis. Meir et ses parents ont réussi à survivre et ont immigré en Israël en 1950. Après un court séjour dans un camp de réfugiés à Lod, la famille s'est installée à Bat Yam où il a grandi et où ses parents avaient ouvert un pressing.

Incorporé dans l'armée en 1963, il échoue aux tests de l'unité d'élite "Sayeret Matkal" et doit se contenter de la brigade parachutiste. Il combat dans le Sinaï contre les Egyptiens en tant que réserviste lors de la Guerre des Six-Jours en juin 1967. durant les années 70 il crée et commande Sayeret Rimon, une unité d'infiltration de commandos, l'équivalent de l'unité Duvduvan qui opère de nos jours en Cisjordanie. En 1971 il est décoré de la Médaille du Courage pour avoir combattu contre un terroriste recherché qui tenait entre ses mains une grenade.

Collection personnelle

Dagan combat en 1973 durant la Guerre de Kippour comme commandant d'une unité dans le Sinaï et participe au franchissement du Canal de Suez lorsque Tsahal réussit à occuper la rive africaine du canal.

Durant la Première Guerre du Liban en 1982, il commande une brigade blindée et est un des premiers officiers à pénétrer dans Beyrouth. Dans les années 1990, il se voit confier une série de postes clés au sein de l'armée avant de quitter l'uniforme en 1995 après 32 ans de service.

Il devient ensuite le conseiller du Premier ministre Netanyahou pour les affaires antiterroristes, puis le directeur à la Sécurité nationale sous le mandat d'Ariel Sharon qui le nomme finalement directeur du Mossad en août 2002.

Yitzhak Rabin disait de lui : "Meir a une capacité exceptionnelle, celle d’inventer des opérations antiterroristes qui ressemblent à des films d’action".

Il est confirmé pour un an supplémentaire à la tête des services d'espionnage par Netanyahou en 2009. Il est finalement remplacé en 2010 par Tamir Pardo.

A l'issue de son départ du Mossad, Dagan émet un certain nombre de commentaires prenant le contre-pied des positions de Netanyahou concernant en particulier l'Iran. Dagan réitère ses déclarations estimant "stupide" l'idée d'une attaque israélienne contre l'Iran avant d'avoir envisagé toutes les autres options, estimant que le régime des ayatollahs est "un régime très rationnel".

Meir Dagan souffrait d'un cancer. Il était marié et père de trois enfants.

La rédaction vous recommande:

"Netanyahou est celui qui aura causé le plus de tort à Israël" (Meir Dagan)

Commentaires

(1)

Un très grand Monsieur.ז"ל

8Article précédentIsraël jongle avec les risques et les opportunités du chaos syrien
8Article suivantEmbrouillamini diplomatique en Israël autour de l'ambassadeur au Brésil