Quantcast i24NEWS - France: "le soutien à la résolution de l'UNESCO est un "malentendu" (Hollande)

France: "le soutien à la résolution de l'UNESCO est un "malentendu" (Hollande)

François Hollande et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu le 31 octobre 2012
AFP
Si Israël est reconnu en tant qu'Etat juif selon l'initiative française, Israël réexaminera sa position

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, doit arriver en Israël samedi, et s’entretenir dimanche matin avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Jérusalem avant de rencontrer dans l’après-midi le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, afin de relancer le processus de paix au Proche-Orient.

Mais selon la chaîne israélienne Channel 2, une autre raison motive l'arrivée du ministre français. Il s'agit de la lettre envoyée la semaine dernière par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou au président français François Hollande, contestant le soutien de la France à la résolution présentée par l'Unesco.

Par ailleurs, le président français désigne le soutien de la France comme un "malentendu", a rapporté samedi le journal Haaretz.

Il y a un mois, l'institution a adopté une proposition rejetant tout lien historique entre les Juifs et le mont du Temple (nommé esplanade des Mosquées par les arabes), une résolution soutenue notamment par la France.

Netanyahou a envoyé une lettre à Hollande lui faisant savoir qu'il s'agissait d'une "parodie historique" et d'une résolution "déformée et extrêmement dommageable".

"L'organisation chargée de la préservation du patrimoine mondial historique s'est totalement détériorée au point de réécrire une partie fondamentale et incontestable de l'histoire du monde", s'est insurgé Netanyahou dans cette lettre.

"Bien que nous n'ayons aucune doute sur les intentions de l'ONU et son engagement pour la vérité et l'honnêteté, nous avons cependant été véritablement surpris de voir que nos amis français ont voté en faveur de cette décision honteuse", a-t-il ajouté.

"Par ailleurs, le soutien international aux efforts palestiniens visant à nier l'histoire juive et à perpétuer le mythe des agressions juives sur le mont du Temple est non seulement immoral mais il est également dangereux", a-t-il poursuivi.

Suite à cette lettre, le Premier ministre français Manuel Valls avait déclaré que le soutien français à la décision de l'UNESCO était "une erreur et avait dénoncé un acte "malheureux et maladroit".

Netanyahou devrait à nouveau évoquer l'incident lors de sa rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères dimanche.

En outre, bien que le but de la visite de Jean-Marc Ayrault est de promouvoir l'initiative française pour la paix, Israël a déjà annoncé publiquement qu'il rejetait cette initiative et propose à la place une reprise immédiate de négociations bilatérales sans condition préalable.

Toutefois, des responsables du ministère israélien des Affaires étrangères ont laissé entendre que si l'initiative prenait en compte la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif, Israël réexaminerait sa position.

Commentaires

(8)

Il vaut mieux écrire une petite lettre que faire de grands discours! Elle a fait effet vu la réaction avec les deux prochaines visites importantes des deux principaux membres du Gouvernement Français avec, l'ancien et l'actuel Premier Ministre, après des remarques contradictoires au dernir vote malheureux et même honteux. "Le Petit Pays de M...e" sait se faire respecter. Bien entendu pour ne pas se faire gronder par leurs principaux sponsors ils doivent également rendre visite au Président a vie de Ramallah!

Que J.M. Ayrault et Manuel Valls aient annoncé que ce vote était "contestable" c'est bien, mais l'annuler, aurait été mieux. Hollande se trouve dans une situation inédite dans laquelle, même des députés de son propre parti ont déposé une motion de censure pour faire tomber ce gouvernement incapable du moindre changement, tandis que la rue s'enflamme au point qu'une explosion sociale est envisagée. Le pire ? Hollande persiste et signe en défendant son vote honteux à l'UNESCO, et utilise selon les habitudes de la diplomatie française, des circonvolutions auxquelles nous sommes hélas, habitués depuis des lustres, pour défendre l'indéfendable. Il n'y a rien à attendre de ce président complètement dépassé par les évènements, et qui continue à répéter sans vergogne, qu'il a fait des réformes, que le pays va mieux depuis qu'il est là, et bla bla bla; la méthode Coué est son mode de fonctionnement. S'il avait un peu de dignité, il devrait démissionner, tout le monde sait qu'il ne fera rien durant l'année qui vient, sinon d'accumuler les retards des réformes dont le pays a cruellement besoin...

Bibi cumule les fonctions de Premier Ministre et celle de Ministre des Affaires Etrangères, et il vient de commettre une faute impardonnable. Il lui suffisait de rappeler l'Ambassadrice d'Israël en France pour "consultations" ce qui permettait de bloquer le mécanisme mis en place par la France durant cette "période de réflexion". La France a non seulement voté un texte indigne et mensonger, mais elle a fait pression sur l'Espagne pour voter avec elle, ce qu'elle a fait. Les médias français traitent de façon très marginale, les démarches françaises en vue d'une réunion internationale à Paris. Cette décision aurait permis à la diplomatie israélienne de freiner la machine française, et de laisser la situation bloquée pour une durée indéterminée, qui permettait de prendre un peu d'air et de reléguer cette initiative au placard. Les médias auraient repris cette info et l'opinion publique française aurait été au courant du malaise franco-israélien. Dommage que cette option n'ait pas été appliquée par Bibi dont la lettre de "remontrances" restera sans suite. Enfin, si certains naïfs croient encore aux promesses des "amis indéfectibles" d'Israël, il est bon de rappeler la sublime citation de Winston Churchill, l'un des plus grands hommes politiques qui soient : "Les Etats n'ont pas d'amis, il n'ont que des intérêts"...

Pour Damran ce site est fait pour favoriser l'info et les echanges. Toute idée décente est donc interessante. Je pense que Bibi a agit astucieusement: - soit la France reconnait Israel comme etat juif (ce qui m’étonnerait car Hollande s’aliénerait les votes des musulmans français et cesserait de lecher les babouches) - soit elle refuse et c'est une maniere elegante de dire à Eyrault d'aller se faire voir. C'est à mon sens le plus probable Utiliser les fautes de l'adversaire pour obtenir une bonne chose, c'est pas si bête.

@ YACOV, C'est avec plaisir que je réponds à votre post; oui aux échanges courtois, sans agressivité ou injures déplacées. Je pense que vous avez écrit la France au lieu de l'autorité palestinienne. C'est la première fois dans les relations franco-israéliennes qu'un président de la république conteste le caractère juif de Jérusalem. Votre remarque est pertinente, Bibi demande une reconnaissance d'Israël comme Etat Juif, sachant que ceux d'en face ne veulent même pas en entendre parler, ils en sont encore à réclamer le "droit au retour". Comme il s'agit d'une décision "sage et raisonnable" Bibi peut défendre son point de vue sans coup d'éclat, de façon "polie". Nous verrons dans les jours qui viennent si la proposition française va faire "pschitt" ou si elle va aller plus loin. Il semblerait que les USA ne sont pas partants, ce qui risque de mettre à mal cette décision française qui demande tout simplement, qu'Israël se suicide pour faire plaisir à ses "amis" tant pour la situation intérieure de la France, élections comprises, que pour la situation extérieure, où les pétrodollars permettent au pays de continuer à vivre à crédit, sous perfusion financière vitale. L'Etat a mis en vente la totalité de ses avoirs dans les aéroports de Nice et de Nantes pour récupérer deux milliards d'euros, mais jusqu'à présent, personne ne s'est manifesté pour faire une offre; pas même les Chinois...

Voilà une petite phrase qui va faire du bruit: "le président français désigne le soutien de la France comme un malentendu"! Mais qui dirige la Paquebot France, ma réponse est, plus personne. La France est tellement aux abois financièrement que ses dirigeants appliquent sans réfléchir les ordres venus des "Emirats Pétrodollars", qui la maintiennent tant soit peu en vie, et de la République des Ayatollahs, qui lui procurent des rêves de commerce mirobolant avec les milliards issus du fameux accord de Genève! En résumé, La France est devenu notre pire ennemi car on ne peut plus lui faire confiance! Ses propositions de solution, à la poubelle!

La France a beau tenter de convaincre qu'elle regrette son vote , elle ne fait rien d'autre que montrer qu'elle n'est qu'une république bananière pour les pays des golfes arabique et persique.

1 Si François Hollande se pointe à l'unesco, qu'il file un grand coup de pompe dans la lourde, et qu'une fois à l'intérieur, il attrape fortement par la nuque le premier rond-de-cuir venu, le forçant à mettre un genou à terre, en l'obligeant à déchirer la page où figure le paraphe ignominieux avec lequel, soit disant, il se dit en désaccord, alors là, oui, là seulement , il sera digne de Julie Gayet.

8Article précédentLa police israélienne arrête un Palestinien en possession d'un de ses uniformes
8Article suivantNetanyahou convoque Yaalon après son appel aux officiers à "dire leurs opinions"