Quantcast i24NEWS - Israël réautorise l'importation de ciment à Gaza après 6 semaines de gel

Israël réautorise l'importation de ciment à Gaza après 6 semaines de gel

Point de passage des marchandises de Kerem Shalom entre Israël et Gaza
Porte-parole de l'armée israélienne
Les autorités avaient découvert que le Hamas détournait des matériaux pour la construction de tunnels

Les autorités israéliennes s'apprêtent à autoriser de nouveau le transfert du ciment destiné au secteur privé dans la bande de Gaza, après le gel des importations dans l'enclave palestinienne, décidé il y a plus d'un mois, après avoir découvert que le Hamas détournait des matériaux pour la construction de tunnels.

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) avait décidé l'arrêt de l'importation de ciment et d'autres matériaux de construction début avril, après qu'une quantité de ciment non révélée, et destinée aux efforts de reconstruction de la bande de Gaza, a été saisie par Imad Al-Baz, le directeur adjoint du ministère de l'Economie du Hamas, selon Israël.

Des discussions entre les responsables israéliens et de l'ONU, notamment Nickolay Mladenov, coordinateur spécial des Nations-Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, ont finalement débouché sur un accord permettant la reprise de l'importation de ciment, et stipulant une augmentation du nombre d'inspecteurs palestiniens au poste-frontière de Kerem Shalom, selon plusieurs sources.

Le gel de certaines importations en avril avait provoqué l'arrêt des constructions dans la bande de Gaza, mis au chômage des milliers d'ouvriers, et fait flambé le prix du ciment. L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens a indiqué dimanche que le taux de chômage dans la bande de Gaza était de 41,2% au premier trimestre 2016.

L'Egypte a permis l'importation de ciment depuis le Sinaï afin d'atténuer la crise, mais le prix de la tonne de ciment a explosé pour atteindre 600 shekels par tonne (137 euros) à Gaza, contre 350 shekels par tonne (80 euros) en Israël.

Les importations de ciment destiné aux projets publics n'ont cependant pas été affectées par le gel israélien.

SAID KHATIB (AFP)

Israël s'inquiète de voir les matériaux destinés aux efforts de reconstruction de la bande de Gaza, être utilisés pour la fabrication de tunnels terroristes et autres infrastructures, susceptibles d'être utilisés contre l'armée israélienne dans un futur conflit avec le Hamas.

Depuis avril, Israël a découvert et détruit deux tunnels du Hamas, renforcés avec du béton, et creusés sous la frontière avec Israël, ce qui avait provoqué des affrontements pendant plusieurs jours au début du mois.

De son côté, le COGAT s'est dit "déçu de voir que le Hamas continue de nuire à la population palestinienne, et de tirer profit d'elle, uniquement pour faire avancer ses intérêts personnels".

L'ONU a également condamné le "détournement de matériaux" dans un communiqué publié à l'époque, sans toutefois condamner le Hamas.

Commentaires

(2)

Il s'agit d'un marché de dupe, sachant ce que vaut la parole du Hamas. En deux mots, Israël va continuer à fournir du ciment qui servira à la construction de tunnels qui frapperont l'armée et la population israéliennes..

Israel devrait faire en sorte que le ciment soit detectable de cette façon, cela le rendrait impropre à la construction des tunnels

8Article précédentLes pays arabes veulent relancer les négociations israélo-palestiniennes
8Article suivantIsraël: Netanyahou espère encore que l'Union sioniste rejoindra son gouvernement