Quantcast i24NEWS - Le Hamas annonce un nouveau mode opératoire: "une agression pour une agression"

Le Hamas annonce un nouveau mode opératoire: "une agression pour une agression"

Members of the Ezzedine al-Qassam Brigades, the military wing of the Palestinian Islamist movement Hamas, take part in a rally marking the 29th anniversary of the creation of the movement on December 16, 2016
Said Khatib (AFP/File)
"L'opinion publique dans la bande de Gaza voit la nécessité de réagir face aux attaques de Tsahal"

Dans une déclaration publiée par son aile militaire, le Hamas a averti Israël qu'il va commencer à imposer un nouveau "mode opératoire", basé sur le principe d'une agression pour une agression.

Cette annonce du Hamas a été présentée par le mouvement islamiste comme une réponse aux attaques de roquettes, laquelle pourrait conduire la situation régionale vers un nouveau conflit.

"L'opinion publique dans la bande de Gaza voit la nécessité de réagir face aux attaques de Tsahal et Israël doit comprendre que la formule a changé et sera basée sur le principe d'une agression pour une agression", peut-on lire dans la déclaration.

L'armée de l'air israélienne a frappé deux postes du groupe islamiste Hamas dans la bande de Gaza jeudi en riposte à une attaque menée plus tôt contre des soldats israéliens.

En début de semaine, l'armée de l'air avait déjà mené des frappes sur des positions du groupe terroriste Hamas à Gaza en réponse au tir de roquette survenu plus tôt dans la nuit.

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré lundi que si Israël ne voulait pas d'une nouvelle escalade, il ne tolérerait pas que les roquettes tombent sur son sol.

M. Lieberman a appelé le Hamas au "calme" et a affirmé que le groupe devrait "prendre ses responsabilités".

Le coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires, le général Yoav Mordechai, a par ailleurs révélé jeudi dans un message sur les réseaux sociaux qu'un membre du Hamas affilié à l'Etat islamique, déclaré mort dans un premier temps, était vivant et soigné par le mouvement islamiste dans la bande de Gaza.

Yoav Mordechai

Cela implique que "le Hamas a menti sans vergogne à ses voisins et à l'Egypte", a déclaré Yoav Mordechai.

Le Hamas a arrêté jeudi 550 djihadistes et individus soupçonnés d'être en lien avec l'Etat islamique, dont certains sont responsables du récent tir de roquette sur Israël.

Selon le rapport publié le même jour, les dirigeants du Hamas, en coordination avec les autorités égyptiennes, ont intensifié ces derniers jours leurs efforts pour combattre les salafistes de l’Etat islamique basés à Gaza.

"Nous ne sommes pas aveugles à vos efforts pour dissimuler votre coopération avec les contrebandiers de l'État islamique depuis le Sinaï, à l'aide de mensonges et de manipulations passant par la promotion comme d'habitude 'des relations d'affaire' entretenues avec l'Egypte", a également écrit le chef de la Coordination des activités gouvernementales dans les Territoires en arabe sur son compte Facebook.

Commentaires

(1)

non c'est le contraire.

8Article précédentGaza: raid aérien de l’armée israélienne en riposte à des tirs sur des soldats
8Article suivantUn plan de paix Netanyahou-Herzog neutralisé par la crise d'Amona (Haaretz)