Pas de résultats.

close

Yaïr Lapid inaugure le bureau de liaison israélien à Rabat

i24NEWS

clock 3 min

Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid inaugure le bureau de liaison israélien au Maroc, le 12 août 2021.
GPO / Shlomi AmsalemLe ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid inaugure le bureau de liaison israélien au Maroc, le 12 août 2021.

Le chef de la délégation israélienne, David Govrin, a installé une mezouza sur la porte d'entrée du bureau

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid a inauguré jeudi matin le bureau de liaison de l'Etat hébreu à Rabat, au Maroc, aux côtés du vice-ministre marocain des Affaires étrangères Mohcine Jazouli.

Le ministre de la Protection sociale Meir Cohen et le député Yesh Atid Ram Ben Barak ont également assisté à la cérémonie. En revanche, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, qui a rencontré Y. Lapid mercredi, n'était pas présent.

Video poster

Jusqu'à présent, les diplomates israéliens en poste dans la ville travaillaient dans un hôtel. Le nouveau bureau sera remplacé lorsqu'Israël aura fini de rénover le bâtiment qui abritait la mission diplomatique d'Israël au Maroc jusqu'à ce que les liens ne soient suspendus avec le déclenchement de la deuxième Intifada en 2000, il y a 21 ans.

Au cours de la cérémonie, les ministres ont découpé le ruban et dévoilé le bureau, avant que le chef de la délégation israélienne, David Govrin, n'installe une mezouza sur la porte d'entrée.

La veille, les chefs de la diplomatie israélienne et marocaine ont signé des accords portant notamment sur la coopération politique, l'aviation et la culture, lors de la première visite au Maroc d'un haut responsable israélien, sept mois après la normalisation des relations entre les deux pays.

Ces accords "apporteront à nos pays innovation et opportunités au profit de nos enfants", a déclaré Yaïr Lapid, saluant "la restauration de la paix et l'amitié" impulsées par le rétablissement des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc.

Le royaume a été le quatrième pays arabe -- après les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan -- à avoir normalisé ses relations avec Israël en 2020 sous l'impulsion des Etats-Unis de Donald Trump, en contrepartie d'une reconnaissance américaine de sa "souveraineté" sur le territoire disputé du Sahara occidental.

Video poster