Quantcast i24NEWS - Israël: l'activiste palestinienne Ahed Tamimi maintenue en détention jusqu'à son procès

Israël: l'activiste palestinienne Ahed Tamimi maintenue en détention jusqu'à son procès

L'activiste palestinienne Ahed Tamimi sera maintenue en détention jusqu'à son procès
i24NEWS
"La gravité des faits dont elle est accusée n'offre pas d'alternative à la détention", a ajouté le juge

Le tribunal militaire d'Ofer en Cisjordanie a statué mercredi en faveur du maintien en détention de l'activiste palestinienne Ahed Tamimi jusqu'à son procès.

"Je ne vois pas d'autre alternative que d'ordonner qu'elle reste en détention jusqu'à la fin de la procédure", a affirmé le juge militaire.

"La gravité des faits dont elle est accusée n'offre pas d'alternative à la détention", a-t-il ajouté.

L'avocate d'Ahed Tamimi, Me Gaby Lasky, qui avait plaidé pour son placement en résidence surveillée, regrette la décision du tribunal.

"C'est malheureusement la décision de la Cour et nous devrons continuer le procès, pendant qu'elle reste en détention, bien qu'elle n'ait que 16 ans", a réagi l'avocate à la sortie du tribunal.

"Elle est née sous l'occupation et on l'accuse de choses qui sont arrivées dans son jardin ou non loin de là", a-t-elle ajouté.

Selon l'avocate, "il y avait une possibilité de trouver certaines preuves qui auraient pu permettre sa libération, mais la cour en a décidé autrement car elle la considère comme trop dangereuse pour la laisser sortir".

Me Gaby Lasky a par ailleurs assuré que le procès de sa cliente était fixé au 31 janvier prochain.

Ahed Tamimi, 17 ans, est l'une des protagonistes d'une vidéo qui la montre, avec sa cousine Nour, 20 ans, bousculer deux soldats israéliens, puis leur donner des coups de pieds et de poings le 15 décembre à Nabi Saleh, près de Ramallah en Cisjordanie.

Les images ont été tournées devant la maison des Tamimi à Nabi Saleh dans le contexte des protestations palestiniennes contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Ahed Tamimi, sa mère et sa cousine ont été arrêtées les 19 et 20 décembre. Ahed Tamimi a par la suite été inculpée le 1er janvier par la justice militaire israélienne de douze chefs d'accusation, liés à l'incident du 15 décembre mais aussi à des faits antérieurs présumés, comme des jets de pierres.

Commentaires

(9)

Déjà plus jeune elle savait se qu'elle faisait se sachant filmé et vue son jeune âge elle savait où on lui a dit qu'elle ne risquait rien , aujourd'hui elle récidiviste sachant toujours être filmé et mise sur les réseaux avec l'espoir de recevoir une médaille plus importante de Erdogan le Magnifique mais aujourd'hui tout a changé et il faut payer l'addition, la video se retourne contre elle, sa mère, et sa cousine les preuves sont là et c'est pas un montage de video, elle a beau se faire toute petite et une avocate qui ne sait quoi inventer pour la libérer sa ne marche pas , elle sera en détention minimum 6 mois et reporter autant de fois tout les 6 mois , sa lui mettra du plomb dans la tête et comprendre que la gloire qu'elle a eu est éphémère et que Erdogan le Magnifique qui l'a reçu en grande pompe ne pourra pas intervenir ni s'immiscer dans un pays souverain,

elle doit avoir un an de moins que les militaire agresses donc faut arrêter de dire que c’est une gamine maintenant elle doit assumer ses actes

SI je frapperai le journaliste qui a appelé cette terroriste activiste, je suis sur qu'il ne m’appellerai pas l'activiste qui m'a frappé!

Au cageot

C honteux pour un état qui se dit le plus démocratique de la région Un acharnement sans précédent sur une gamine Pour avoir giflée un soldat.

Cmoip Quand un soldat le l’armée Sioniste achève un prisonnier blessé et étendu à terre Tu dit rien Tu approuve Et pour une caresse Que les médias et l’armée Appel une giflée La tu exalte Pauvre de toi

non ! Non ! elle a pas giflé un soldat mais un soldat de l'armée israélienne c tellement sacré!!!

si elle espère sortir bientôt, elle peut se brosser.

En même temps, c'est un tribunal MILITAIRE ... Pourquoi un tribunal militaire pour juger un civil mineur qui a bousculé à main nues un soldat ? On s'attendrait à ce que Tsahal soit plus endurci que ça, ce ne sont pas des fillettes ! Ça doit être pour l'exemple. Mais il est à craindre que ce ne soit contre productif, et en définitive à l'avantage de la cause palestinienne : À tort ou à raison on prend le parti du plus faible

8Article précédentLe discours offensif d'Abbas motivé par un plan de paix "pro-israélien" (média)
8Article suivantIsraël: "Si je suis élu, je formerai un gouvernement d'union" (Lapid sur i24NEWS)